melina ambroise linson (en cours)

 :: Personnages :: Présentations :: Refusés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Mar 12 Sep - 17:06
LINSON MELINA AMBROISE


•• Informations globales
Linson
Melina Ambroise
29 ans
Féminin
Hétérosexuelle
Célibataire
Scientifique - Médecin
Troian Bellisario

•• Description physique
Une longue chevelure tombant jusqu'au milieu de son dos aux allures légèrement bouclés prenant la forme qu'ils désirent selon leur jour. De couleur châtain clair, ils s'éclaircissent légèrement lorsque l'été pointe le bout de son nez leur donnant quelques nuances de miel/caramel sur les longueurs. La jeune femme possède des jolis yeux marron en amande. Une forme qu'elle doit à sa grand-mère maternelle. Grande et fine de nature, elle peut faire quelque fois fragile. Surtout que la dame n'est pas forcément très musclée.
Sa peau est plutôt blanche et il n'est pas rare de voir ses vaisseaux aux endroits où celle-ci est la plus fine. Le teint légèrement rosé lui donne régulièrement bonne mine.
Melina a tendance à ne jamais se maquiller ou alors très légèrement. Elle se contentera d'un coup de mascara pour se donner bon teint. Il est rare de la voir apparaître avec un tracé d'eyes-liner ou d'arborer un joli rouge à lèvre.


•• Caractère

Patiente - Rassurante - Distante - Solitaire
Melina était une personne qui s’était toujours inscrit dans les règles, n’outrepassant jamais ses droits et donc n’écoutant ses réelles désirs. Elle était à l’image de cette société que l’on souhaitait si parfaite : douce, calme, posée et réfléchie. Elle n’avait jamais été une personne impulsive, réagissant à la moindre de ces émotions et se laissant alors divaguer à ce que son cœur lui disait. Elle était plutôt de celles qui prennent des heures à poser le pour et le contre pour être toujours parfaitement dans son devoir. Toutes ses actions devaient avoir un certain but pour que jamais on ne puisse lui reprocher quoi que ce soit. Cependant, ce n’était pas une jeune femme aussi stricte que son apparence pouvait lui donner et ces défauts, quoique dissimulés derrière de soit-disantes qualités, agissaient en grande partie sur son tempérament. Avec ses patients, elle agissait si bien qu’elle était souvent jalousée de ses confrères ; toujours à vouloir aider, à vouloir les guérir sans tenir compte de ses horaires ou de ses besoins. Elle pouvait rester des journées à parler des problèmes de ses malades pour qu’ils puissent se soulager de leur malheur. Mais cette thérapie, elle ne l’appliquait pas seulement au monde de la médecine mais dans toute sa vie. Elle analysait sans cesse toutes les personnes qui partageait son quotidien ou même une fraction de sa vie et encore plus elle-même. Cette femme si adorable pouvait alors devenir insupportable aux yeux des autres à force de toujours chercher des raisons, des calculs à ce que vous faîtes, ce que vous dites. De vos projets à vos rêves, elle n’y voit que le besoin de soigner des souffrances intérieures ou de mauvais souvenirs d’un passé encombrant. Son travail avait toujours été toute son existence et elle ne savait faire la part de choses entre sa réalité et celle de ses malades. C’était une personne que l’on pourrait qualifier de curieuse et même d’inconvenante par sa façon très direct et franche de poser des questions dans le but de vous comprendre. Ses proches la désignent aussi comme quelqu’un de particulièrement méthodique mais aussi très maniaque. Ainsi, elle ne supporte pas les endroits mal rangés et veut toujours que tout soit dans l’ordre. Ce n’est pas un trait de folie, seulement un autre moyen pour déguiser les apparences. En effet, Melina a toujours donné cette image de rigueur pour qu’on ne soupçonne ses réels pensées. Elle enjôle la société de toutes sortes de compliments mais elle ne pense rien de ce que ses lèvres articulent. Ce ne sont que des mots contraires à ses propres idées. La médecine, la souffrance des autres lui a toujours permis de s’enlever la sienne et en aidant ceux qui vont mal, elle trouve alors un but à son existence. Elle sait que sa vie pourrait être menacé s’il elle osait dire qu’elle n’aime pas ce nouveau monde. Dès qu’elle peut, la jeune femme s’enferme dans ses rêveries et divagations pour s’extraire de sa vie. Son autre défaut vient de la froideur dont elle fait preuve en première apparence. De part une expérience malheureuse dans son passé, elle n’ose toujours être elle-même. Elle peut alors être distante, très stricte mais cet état n’est que passager dès qu’elle se sent en sécurité. Elle s’est aussi enfermé dans de nombreux principes et lorsqu’elle manque à une règle ou à un devoir, elle est vite gagné par la terreur de désobéir avant d’oublier ses préjugés, se mettant alors elle-même à l’épreuve. Côté sentiment, elle a aussi quelques nombreux fossés. En effet, suite à une liaison qu’elle eut avec un patient, elle n’ose s’engager dans quoi que ce soit. Le trouble et l’embarras que mette des fois les femmes lors de situations amoureuses, la rendent si perplexe qu’elle n’arrive jamais en déterminer la cause. Elle se croit malade, s’invente toutes sortes de choses et garde cette timidité froide qui la rend à la fois si attachante et coincée. Melina avec son métier, sa rigueur, l’aura de respect qu’elle dégage et son caractère si doux n’est peut-être qu’un reflet. Au fond, elle est seule, timide, très peu sûr d’elle et enfermé dans son travail pour ne pas avoir à jeter un regard critique sur elle. Elle a peur de l’avenir qui se profile avec cette société, elle craint de ne jamais pouvoir séduire ni plaire et sa crainte la plus grande est de se retrouver seule sans personne. Elle a un vif besoin de sentir de la présence autour d’elle-même si ce n’est pas toujours le cas, ce qui la rend souvent possessive des ses amis. Elle peut alors être jalouse, et bien déterminé à garder ceux qu’elle aime. Ce n’est pas quelqu’un qui prend à la légère les choses et si elle prend une décision, elle fera tout pour mettre en œuvre son projet.

•• Histoire
PARTIE 1 :
Je ne comprends pas. J'observe. Je compare. J'analyse. Mais je ne comprends pas. Et lorsque j'en parle, le sujet est soigneusement évité ou détourné comme-ci il était tabou. Douloureux. Je ne comprends pas. Pourquoi sommes-nous seulement trois ? Pourquoi ai-je seulement un parent ? Où est cette deuxième personne qui doit faire la paire ? Celle que je vois lorsque j'observe les autres familles. Où est cette personne qui devrait former chez nous la quatrième ? Pourquoi n'est-elle pas là ? Je ne comprends pas. Seulement, j'ai besoin de réponse. J'ai besoin de savoir. C'est comme-ci sans cette réponse j'étais incapable d'avancer. Alors, à nouveau, ce soir je repose la question. Celle qui arrache une grimace à mon père et un pli au niveau de son front. Celle qui fait que son regard se met à luire. C'est plus fort que moi. J'ai besoin de réponse. Alors j'attaque.
« Papa... Dis, elle est où notre maman à nous ? - le silence s'installe. Lourd. Pesant. Et il lui faut bien quelques minutes – qui me semble être des heures – avant que sa réponse franchisse le seuil de ses lèvres.
Oh... On en a déjà parlé Melina.  - Je fronce les sourcils, je me renfrogne. Sa réponse ne me convient pas. Pourquoi fuit-il ? A nouveau, je fonce.
A l'école, ils arrêtent pas de dire qu'elle devait pas nous aimer. Qu'elle nous a abandonné. Mais pourquoi elle aurait fait ça hein ? Elle nous connaissait pas !
Je... Bien sûr que non ! Ne les crois surtout pas ! Votre mère vous aimez... C'est juste que...
Juste quoi ? - le coupai-je.
Elle n'est plus ici – lâcha t-il finalement dans un soupir avant de reprendre – Elle n'est plus parmi nous.
Je comprends pas... Elle est où alors ?
Ailleurs. Dans un autre monde....  Elle n'est plus comme nous. Elle est... - il se stoppe et déglutit péniblement avant de lâcher dans un souffle le mot qui lui provoque une montée de larme - morte.

PARTIE 2 :
Je le regarde. Je l'admire. Chacun de ses gestes prouvent sa passion. Tout est délicat. Evident. Je l'observe s'occuper des plantes. Je l'écoute m'expliquer leurs propriétés et leurs intérêts pour la biodiversité. Je l'écoute déverser sa passion avec amour. Il m'apprend l'intérêt de l'équilibre de l'écosystème. Il m'explique l'importance de chaque vie. Plante comme animal. Et je l'écoute avec émerveillement. Mon intérêt s'aiguise lorsqu'il m'emmène voir les loups. Ces fameux loups en cage.  Je n'ai pas le droit de m'approcher de trop près au risque de me faire mordre mais je suis fascinée. Quel être magnifique !

PARTIE 3 :
Les yeux rivés sur ma feuille et mon crayon gris entre mes doigts, la gomme tapant contre la table, je réfléchissais à ce que je pouvais marquer. Qu’est-ce que je voulais faire plus tard ? Quel domaine m’attirait le plus ? Dans quoi je me voyais ? Quel étude j’envisageais de faire ? Je savais que ma réponse ne m’obligerait à rien pour l’avenir mais j’avais l’impression du contraire. Ce qui était stupide. Pourtant cette impression restait. Je poussai un soupire et décida de lever les yeux pour regarder autour de moi. Quelques élèves écrivaient, d’autre papotait – ils avaient sûrement déjà fini – et ceux comme moi qui cherchait… Papa est un scientifique biologique passionné par les fleurs, par l’écosystème. Maman était dans la politique. Du moins, c'est ce que papa nous avait toujours raconté. Mon frère, mon jumeau, semble quant à lui attirer par la science. Et moi ? Qu’est-ce qui m’attirait ? Qu’est-ce que j’aime ?
Je me souviens alors de nos quelques heures en cours sur notre projet professionnel, notre orientation. J’étais plutôt – si je me souviens bien – attirée par le contact humain, soigner les personnes, l’écosystème – ça, ça venait de mon père – et bien sûr la science. J’aime beau-coup les cours d’SVT, sur tous ceux où on parle du corps humain. L’Homme est un être fas-cinant. Du moins pour moi. La réponse me semblait si proche mais si peu évidente… Peu sûr de moi je saisis correctement mon crayon et dessine ces quelques lettres pour marquer le mot. Le mot qui je ne savais pas encore ferait toute la différence. Je pose mon crayon, sur-lève le papier pour le mettre au niveau de mes pupilles et prononce silencieusement : I want to be a doctor.
PARTIE 4 :
PARTIE 5 :


En savoir plus sur le joueur

♦️ Pseudo : blume
♦️ Âge : 21 ans
♦️ Sexe : Féminin
♦️ Comment tu nous a trouvés : Je le connais depuis bien avant que ce trésor naisse  boss
♦️ La raison de ton inscription : Parce qu'il est sexy raffiné ?
♦️ Des idées ou des améliorations : Hmhm
♦️ Le mot de la fin : j'ai été longue, très longue, mais je suis enfin là  What a Face

Code ©️ i don't care

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Nilaya
Sang-pure
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 01/09/2017
Age : 21
Localisation : En Enfer.
GIF :
Mar 12 Sep - 17:16
Bonjouuuur madaaaaaame haha
Revenir en haut Aller en bas
Gamon
Fondatrice - GX-222
avatar
Messages : 641
Date d'inscription : 31/07/2017
Age : 32
Localisation : Grotte gelée
GIF : xxxx
Mer 13 Sep - 9:37
Dépêche toi de finir Doc' coeur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alpha Legacy :: Personnages :: Présentations :: Refusés-
Sauter vers: