John Adama - Patrie et convictions

 :: Personnages :: Présentations :: Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
John Adama
Soldat
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 09/09/2017
Sam 9 Sep - 0:11
Adama John


•• Informations globales
NOM: Adama
PRENOM : John
AGE : 31 ans
SEXE : Homme
HETERo
CELIBATAIRE
Soldat
Jamie bamber

•• Description physique
John ne fait pas particulièrement attention à son aspect général, cela dit, il faut lui accorder qu’il possède tout de même un certain charisme. Le visage souvent souriant en privé, ou impassible en service, il observe toujours les détails tout autour de lui à l’aide des deux petites billes bleus translucides lui servant d’yeux. Les cheveux souvent en bataille, il se contente bien souvent de simplement les ramener en arrière pour éviter qu’ils ne le gêne. Quant à sa barbe, il s’assure souvent de la tenir bien rasée, conformément aux exigences militaires, même s’il lui arrive parfois en permission de la laisser légèrement pousser, donnant un très léger duvet de poils châtains plutôt piquant au toucher.

Et qu’en est-il du reste de son corps ? Eh bien, le militaire n’est pas en reste au niveau du physique. Faisant une hauteur totale d’un mètre quatre-vingts neuf, on distingue sans trop de mal sous les treillis militaires qu’il porte habituellement une musculature plutôt bien développée et entretenue continuellement pas le travail acharné. Cela ne lui donne pas l’aspect d’un bodybuilder, loin de là. Disons simplement qu’il a juste le nécessaire de masse musculaire pour pouvoir tout de même adopter une silhouette dans la norme, ce qui laisse deviner que, sans des entraînements quotidiens, il devrait certainement être très fin et élancé.


•• Caractère

Patient - Observateur - Réfléchi – Aimable
Décrire son propre caractère n’est pas ce qu’il y a de plus aisé, il faut l’avouer. Mais, si vous insistez tant, je vais essayer. D’aussi loin que je me souvienne, on m’a toujours décrit comme quelqu’un de sympathique et serviable, quelqu’un sur qui l’on peut toujours compter. Réservé, souvent assez silencieux, préférant la contemplation à l’action, je suis cependant toujours prêt à intervenir en cas de besoin, et cela sans la moindre hésitation. Lorsque je suis en service, je me tiens toujours aux aguets, toujours prêt pour l’action, toujours silencieux - Peut-être trop, cela me l’a déjà été reproché par des camarades -. Quant au privé, je suis finalement quelqu’un d’assez joyeux, souriant et attachant. Je ne suis jamais le dernier pour décompresser un bon coup, s’amuser, ou s’occuper d’une quelconque manière.

Désormais, vous devez vous demander ce que je pense de toutes ces histoires de Méta et de Sang-pur, et plus particulièrement désormais que les militaires se doivent de les traquer et les enlever. Je n’en parle pas beaucoup, cela dit, je peux faire une exception, j’imagine. Il y a quelque chose de répugnant, d’abjecte, de déshonorant pour toute l’espèce humaine dans ce qui est en train de se passer. Chaque fois que je vois mes camarades enlever un Méta, chaque fois que je les vois en torturer un par pur sadisme, chaque fois que je les vois détrousser leurs corps paralysés comme s’il s’agissait de détritus, je ne puis m’empêcher d’avoir envie de vomir. La seule chose que je vois, c’est la capture et l’enlèvement d’innocents. Des gens qui ne demandent qu’à survivre. Cela remet beaucoup en cause ma conception de l’armée désormais, mais les ordres sont les ordres comme on dit… Enfin, je suppose…

•• Histoire
Vous voulez savoir d’où je viens ? Vous savez, je n’ai pas vraiment eu une vie très intéressante. Vraiment, vous insistez ? Bon, très bien…

Je suis né dans la famille Adama, célèbre famille de militaires de père en fils, connu notamment grâce à mon grand-père, Alex Adama, qui fut pendant un bon moment Chef d’Armée de Réa. Un lourd poids sur les épaules d’un si jeune garçon, pas vrai ? D’aussi loin que je me rappelle, mon père s’est toujours montré très dur et stricte envers moi, mais restait toujours juste et droit. Dès mon plus jeune âge, mon éducation fut celle d’un parfait petit soldat : obéir aux ordres, se montrer toujours courtois, s’entraîner chaque jour. Pendant que les autres jouaient dehors, moi, je devais continuait de me battre, continuer d’être le petit garçon rêvé de mon père. Vous ressentez une pointe d’amertume dans ma voix ? Ce n’est pas impossible. Parfois, j’ai l’impression qu’il m’a pris tout un pan de ma vie, mais d’un autre côté, qu’il m’a permis de devenir ce que je suis aujourd’hui.

Une journée normale chez moi était assez simple. Tous les matins, levé à six heures pour prendre un petit-déjeuner, puis nous partions pour faire une bonne heure de course à pied. Je ne parle pas de jogging, non, je parle bien de course, car vu à l’allure qu’il m’obligeait à courir, cela ne pouvait que porter ce nom. Puis venaient les cours, où je devais toujours m’impliquer au maximum, avoir les meilleures notes. Le soir, éreinté, je rentrais chez moi vers seize heures, pour continuer mon programme journalier. Une heure de révision, suivies de deux heures d’entraînement au combat. C’était à la fois le moment que j’attendais et que je redoutais le plus. Combien de fois en suis-je sorti blessé, martyrisé, ou même sanguinolant. Il fallait que je sois fort, me disait mon père, sinon je n’aurais jamais ma place dans ce monde. J’appris à me servir de lames, de mes poings, à viser vite et juste. Mais mon arme de prédilection restait au final le bâton. J’excellais dans cette art. Il fallait être à la fois agile, rapide, et doser justement ses coups pour ne pas que cela se retourne contre soi-même. Après l’entrainement, une douche, le repas, puis une nouvelle heure de révisions. Je terminais finalement ma journée à vingt-trois heures, après deux heures de lecture avec des livres soigneusement choisis par mon père, vestiges de notre antique Terre. Des livres sur la guerre, sur la stratégie. Mon préféré, je crois, était Le Grand Cirque, de Pierre Clostermann. Il s’agissait là d’une œuvre écrite par un pilote de chasse français au court de la seconde guerre mondiale. Toutes ces histoires d’avion, d’honneur, d’amitié. Tout cela semblait bien loin aujourd’hui. Sur Réa, notre seul objectif était la survie.

Les années passèrent. Je grandissais, je me renforçais. Bientôt, je vainquis mon père en combat singulier pour la toute première fois. Un grand moment. J’étais devenu un charmant jeune homme, toujours souriant, agréable, à l’écoute. A la fin de mes études, suivant le chemin qui m’était prédéterminait, je m’engageais dans l’armée. Je passais les examens d’entrée sans aucune difficulté, et je fus choisis pour entrer dans l’élite, les soldats. Cela m’emplissait d’une fierté sans nom. J’avais réussi. A quel prix ? Autant ne pas y réfléchir.

Le temps s’écoula peu à peu, mais les choses ne changèrent pas vraiment. Toujours les mêmes patrouilles, les mêmes gens, les mêmes visages. Cela avait, dans un sens, quelque chose d’apaisant et d’agréable. C’était la paix, et nous en étions garants. Puis, un jour, tout a basculé.

Les métas. Ces personnes – je dis bien personnes, et non créatures – mi-louve mi-humaine s’étaient échapper des laboratoires où ils étaient enfermés et torturés. Bientôt, les ordres tombèrent : il fallait les capturer et les ramener. J’étais très excité à l’idée de partir à la traque. Cela allait changer de la routine quotidienne. J’allais vite être déçu.

Ces monstruosités, comme on nous les décrivait, étaient loin de l’image qu’on leur donnait. Elles avaient l’apparence d’un être humain, et comme nous tous, elles n’avaient qu’un seul objectif : survivre. Le côté mauvais et sadiques de certains de mes camarades ressortirent rapidement. S’amuser à torturer ces pauvres gens, par pur plaisir, les maltraiter, voir même parfois pire…

Cette fois-ci, j’étais en patrouille avec Scooter et Nills. Nous avions repéré les traces d’un fuyard, que nous avions remonté jusqu’à tomber sur lui – ou plutôt, sur elle -. Elle devait avoir, je sais pas, 19 ans ? Nous l’avions acculé dans une grotte, elle n’avait plus aucun espoir de s’échapper. Elle pleurait dans un coin, comme consciente du sort fatidique qui l’attendait. J’avais des haut-le-cœur rien que de voir cela. Qu’est-ce qu’on était devenu ? Scooter et Nills s’approchèrent d’elle, avec un sourire mauvais.

Tiens tiens tiens… T’en penses quoi Nills, on pourrait peut-être s’amuser un peu avant d’la ramener celle-là, non ?

Ils eurent un rire mauvais, tandis que les sanglots redoublaient. Je restais en retrait, paralysé par la scène. Scooter s’approcha et l’attrape par les jambes. Elle poussa un cri de pure terreur, rapidement étouffé par la main de Nills, qui commençait déjà à laisser son autre main parcourir son corps. Je ne pouvais pas rester là sans agir. Je m’avançais, criant soudainement.

Bordel, qu’est-ce que vous foutez ?! On doit la ramener à la base, point. Alors lâchez la maintenant !

Ils se retournèrent tous les deux d’un seul bloc, me lançant un regard mauvais. Je gardais mon arme bien en mains, paré à toutes éventualités.

Qu’est-ce que t’as Adama ? T’as pas envie qu’on s’amuse un peu ? Allez viens, on t’en laissera un joli morceau.

T’as raison Scooter, et quand on aura quatre de ses potes qui nous tomberont dessus, c’est toi qui te fera enculer à sec.

Scooter écarquilla les yeux. Il n’était pas habitué à me voir parler ainsi – moi non plus d’ailleurs -. J’avais sorti ça d’une seule traite, cherchant la première idée que me venait pour empêcher cela. Mes deux camarades échangèrent un regard, puis Nills se releva, lançant une décharge paralysante sur la Méta. Je poussais un soupir de soulagement. J’avais évité un drame de se produire.

Mais désormais, quelque chose en moi avait changé. Je ne savais plus trop quoi penser de tout cela. Ces traques avaient pris un aspect malsain, abominables. Nous avions perdu tout sens de la dignité, de la morale. Nous traquions des gens qui étaient au final quasiment comme nous, à l’exception d’un foutu gêne. Où est-ce que tout cela allait nous mener ?

J’n’en sais vraiment rien. Seul le temps allait pouvoir m’apporter des réponses.


En savoir plus sur le joueur

♦️ Pseudo :
♦️ Âge : 18 ans
♦️ Sexe : Homme
♦️ Comment tu nous a trouvés : Grâce à ma bien -aimée OverExode coeur
♦️ La raison de ton inscription : Elle a enlevé mon chat et menace de l’égorger. Sauvez-moi. Pitié.
♦️ Des idées ou des améliorations : J’aurais bien souhaité plus de précisions sur l’organisation des militaires, ainsi que leurs technologies ! Et, excusez-moi pour l’utilisation de la troisième personne pour la description physique, c’est juste que je n’arrive point à faire le physique en première, je trouve cela très… Oui, très pompeux, disons-le ! (Ne me jugez pas les mecs, siouplé)
♦️ Le mot de la fin : Wololo ! Ah, et c’est bon les pommes.

Code ©️ i don't care

Revenir en haut Aller en bas
John Adama
Soldat
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 09/09/2017
Sam 9 Sep - 0:13
Ah, comme quoi, j'ai toujours pas perdu l'habitude de tout casser les codes des fiches de présentation !
Revenir en haut Aller en bas
Elias N. Curtis
Chasseur
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 24/08/2017
Sam 9 Sep - 4:42
Mdrrrr un casseur de code !!! Et un futur soldat Cool
WELCOME PARTNER !!!
Revenir en haut Aller en bas
Orwen Oakens
Scientifique
avatar
Messages : 342
Date d'inscription : 07/09/2017
GIF :
Sam 9 Sep - 9:19
Bienvenue sur le forum, les humains sont un très bon choix siffle I love you

_________________
I’ll be watching from the center of the hollow moon « I'm-a make a deal with the bad wolf So the bad wolf don’t bite no more.unbreakable »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gamon
Fondatrice - GX-222
avatar
Messages : 641
Date d'inscription : 31/07/2017
Age : 32
Localisation : Grotte gelée
GIF : xxxx
Sam 9 Sep - 9:25
Et voilà, ta présentation est réparée jeun padawan haha
Bienvenue parmi nous. ( je savais que tu rejoindrais le côté obscur de la force bwahaha )
Revenir en haut Aller en bas
John Adama
Soldat
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 09/09/2017
Dim 10 Sep - 14:37
Histoire en place ! Fiche complétée du coup :)
Revenir en haut Aller en bas
Gamon
Fondatrice - GX-222
avatar
Messages : 641
Date d'inscription : 31/07/2017
Age : 32
Localisation : Grotte gelée
GIF : xxxx
Dim 10 Sep - 17:08
Félicitation, tu es validé ! Tu rejoins le groupe de United-L en tant que soldat.
Tu peux désormais poster ta fiche de gestion dans la partie Gestion des personnages.
N'oublie pas de recenser ton avatar dans la partie bottin. Tu peux aussi demander un logement dans la demande d'intervention. Je te souhaite un bon jeu parmi nous!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» John Cena
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alpha Legacy :: Personnages :: Présentations :: Validés-
Sauter vers: