AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Harder, better, faster, stronger ft. O. Stein

avatar
Médecin
Messages : 42
Date d'inscription : 08/10/2017
GIF :
Mer 22 Nov - 6:00
Spoiler:
 


harder better faster stronger

ft. Olivia Stein

La semaine de congées qu'elle avait prévu de prendre a été coupée courte par l'arrivée de Maddox. Elle a besoin d'un accès aux labos, juste au cas où, et surtout d'un alibi.  Si quelqu'un apprenait qu'elle cachait un méta chez elle, elle ne donnerait pas cher de sa peau... Lya a cependant l'habitude de travailler sans relâche. Ses collègues ne sont donc pas surpris quand elle annonce revenir plus tôt que prévu ;  après tout, qu'a-t-elle de mieux à faire qu'exercer un métier qui la passionne ?

D'ailleurs, elle n'a pas vraiment le choix.  Elle a failli oublier la visite médicale semestrielle de son équipe à la base militaire.  Une banalité. Tous les six mois environ, une dizaine ou plus de médecins y passent leur journée. Ils ont chacun un certain nombre de soldats assignés, et leur font passer tests médicaux et tests d'aptitude ;  ils vérifient que tout le monde va bien et les évaluent. Les plus haut gradés chez les militaires se servent de ces évaluations pour déterminer qui reste et qui part. Ou quelque chose comme ça. Lya n'a jamais vraiment cherché à s'informer sur leur système de fonctionnement, elle se contente de faire ce qui l'intéresse : son travail.  

Elle ne connaît pas bien la base. Elle n'y a été qu'une fois auparavant, pour l'exécuter la même tâche. Elle ne s'attend pas à grand chose. Elle arrive tôt : on lui a demandé de venir aux aurores.  Elle a dû passer par les labos pour récupérer son matériel, qu'elle organise le mieux possible, puis elle se laisse guider. On lui a donné une salle pour effectuer tout ce qui est médical ; elle utilisera le matériel disponible pour l'évaluation. Elle s'installe rapidement.

Tous se ressemblent. Lya fatigue, et même si elle tente de faire la conversation de manière agréable, certains soldats sont bien désagréables. Ils répondent froidement, s'exécutent parfois sans dire un mot ; d'autres sont carrément grossiers (non, une femme ne répondra pas "avec plaisir" si on lui demande, vulgairement, de se déshabiller), et il y en a des franchement ennuyeux. Heureusement, la plupart sont des gens normaux ; elle a pu rire avec certains et discuter de tout et de rien. Elle croise parfois des collègues dans les couloirs, avec qui elle communique par sourcils et soupirs. Quand ils auront plus de temps libre, c'est-à-dire le lendemain, ils parleront et compareront leurs patients, l'esprit léger : qui a eu le pire caractère, le meilleur, les meilleurs résultats, ceux avec qui ils se sont amusés,  ennuyés... Leur règle d'or : ne pas citer de noms. Cela permet de ne pas se sentir coupable, et de ne pas créer de problèmes. Et puis, ce n'est pas comme s'ils se souvenaient de l'identité de tous.

Enfin, c'est la fin de la journée, et Lya Leone est épuisée. Elle a enchaîné patient sur patient sans relâche, et a à peine eu une demi-heure de pause pour manger. Elle a checké tous les noms sur sa liste,  sauf un. Rien qu'en cochant la boîte à côté de l'avant-dernier patient, elle se sent soulagée. Elle se met beaucoup moins de pression. Ca n'affectera personne si elle déborde un peu sur sa limite de temps, et puis cela veut dire qu'elle est presque libre. Croisons les doigts pour que la major Olivia Stein soit détendue. Sa journée a été assez stressante, elle n'a pas besoin d'une autre personne carrée et au taquet pour finir - et meme si elle tombe sur quelqu'un qui l'est, elle va tenter de rendre la séance intéressante.

Elle fait sortir la personne dans la salle, et lui demande d'aller chercher la major. Elle s'étire. L'endroit est rustique. Tous ses collègues ont la meme salle, d'ailleurs. La médecin se demande à quoi elle sert quand l'équipe n'est pas là. Elle est constituée d'une table, de deux chaises, et d'un petit lit, pas plus. Simple mais étriqué. Elle s'y sentait mal à l'aise au début de la journée, mais elle a fini par s'y habituer.

Elle entend des coups à la porte.

-Entrez !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 134
Date d'inscription : 17/11/2017
GIF :
Jeu 23 Nov - 6:55
Aaaahn ! Visite médicale ! Y'a autant de bonnes que de mauvaises raisons d'aller la faire. A mon sens, c'est l'occasion de comparer les scores, de se moquer des faiblards et surtout, de pouvoir les voir plier leurs paquetages et retourner à la vie civile.
Oh bien sûr, j'ai déjà foutue la pression à un médecin ou deux pour baisser les statistiques d'un soldat. Qu'il sois trop faibles, trop indiscipliné ou simplement qu'on ne pouvais pas le piffré... Une discussion avec le médic de servir, une signature sur un ordre de recalage et... Bisous à la prochaine !

C'est avec ce genre d'idée que je me lève, fait mon petit sport d'entretien avant de passer un treillis, une paire de rangers et un simple débarder kaki. Accrochant mon badge de gradée à la ceinture, je met mon béret militaire avant d'aller réveiller mon petit bataillon. Arrivant un peu avant que que le soleil ne pointe son nez, j'hurle à pleins poumons pour réveiller cette bande de chamallows en treillis..

"Inspection médicale bandes de larves ! On se lève, on fait son lit au carré, et on est dehors dans moins de dix minutes avant que je vienne bottez moi même le cul des retardataires !". Et voilà, un réveil en douceur ! Un ! Lâché avant de ressortir comme si de rien était, montre en main...
Dix minutes plus tard, j'ai une jolie rangée bien droite devant moi. Parfait, je n'aurais pas besoin d'aller en chercher un par le colback.

Peut après, c'est un à un qu'ils passent sous mon regard inquisiteur avant d'aller subir la visite. Mine de rien, l'ambiance est bonne enfant. Blague potache, chamaillerie et coup de coude, je me prend vite au jeu en ricane avec mes hommes, sans pour autant oublier ma position. J'apprécie quand même ces moment de détendre, où on oublie presque que tout es rationné, qu'on risque la mort chaque jour et qu'un chasse des loups de 200kg...

A la fin de la journée, lorsqu'enfin toute ma foutue unité est passé, c'est à mon tour d'y passer. Ayant ma petite liste de gens à faire dégager et à recaler, je garde cette note dans ma tête en toquant à la porte. Une fois une réponse positive entendu, c'est avec un sourire peu habituel mais sincère que je passe la porte, exécutant un salut militaire à la jeune doctoresse face à moi.

"Major Olivia Stein, Matricule 77-B-820, 4ème Compagnie de Chasseur de l'United L, au rapport pour se faire ausculter sous tous les angles ! Dis-je d'un air léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Médecin
Messages : 42
Date d'inscription : 08/10/2017
GIF :
Dim 17 Déc - 6:00


Harder, better, faster, stronger
ft. M. Kurtz
"Major Maximilliana Kurtz, Matricule 77-B-820, 4ème Compagnie de Chasseur de l'United L, au rapport pour se faire ausculter sous tous les angles ! "

L'air guilleret de la Major rassure Lya. Elle n'a pas trop de pression. Elle lui rend son salut, avant de répondre sur le meme ton :

-Parfait ! Dr. Lya Leone, ici pour vous ausculter sous tous les angles,

Elle check la petite boite à coté du nom de Maximiliana Kurtz, 77-B-820, sur une feuille, la lance sur le bureau, en attrappe une autre, vierge, et écrit en haut ce meme nom et matricule. La paperasse est fastidieuse, et l'une des raisons pour laquelle elle est heureuse de ne pas travailler à la base militaire à temps plein. Ca, et le fait que ce soit un endroit pour le moins intense, et à vrai dire peu intéressant. Enfin, qui est-elle pour juger ? Il semble y avoir une bonne ambiance. Et ne nous mentons pas, certains ne sont franchement pas laids à regarder... Elle prend son temps, peu pressée de dévorer la femme en face d'elle des yeux; elle sait qu'elle aura l'occasion de la voir sous tous les angles, ou presque, comme elle a vu de nombreux soldats dans la journée. Elle est blasée, et la Major n'a rien d'unique si ce n'est la moitié de son crane rasé. Sa bonne humeur est cependant contagieuse.

Elle lui fait signe de s'asseoir, tire une chaise et en fait de meme. Elle regarde l'horloge. Normalement, elle aurait entre trente et quarante-cinq minutes pour compléter l'examen, la noter, et lui remettre les résultats de son équipe. Il fait déjà nuit dehors. Cela ne change probablement rien pour Major Kurtz; elle dormira ici, de toute manière. Les attaques se font de plus en plus fréquentes dans la ville. Les métas ne se sont pas échappés pour avoir un meilleur impact sur la communauté. La nuit n'est plus sûre. Il faut qu'elle trouve un moyen de se défendre, juste au cas oú; elle n'est pas autorisée à porter une arme. Une seringue serait peut-etre assez ? Après tout, une bulle d'air dans le sang causerait une crise cardiaque. Meme si l'autre survit, elle aura le temps de s'échapper. Ou elle peut donner plus qu'une bulle. Elle garde cette idée dans un coin de sa tete, en se concentrant de nouveau sur sa patiente.

- Ok, donc je vais vous poser quelques questions de routine. Répondez avec honneteté, vous n'avez rien à perdre. Cette dernière phrase est fausse, et Lya sait que les deux femmes le savent. Que la major la croie ou pas n'intéresse pas la médecin du tout. Elle a répété la meme chose tellement de fois qu'elle a perdu tout interet en la chose. N'ayez aucune honte, je ne suis pas là pour vous juger. Encore une fois, par manque d'interet. Elle a tout entendu, ou presque. Beaucoup ont honte de choses qui sont en fait parfaitement normales, d'ailleurs. Elle ajoute cependant, d'un ton plus joyeux : après la paperasse, on pourra commencer s'amuser.

Elle lui fait un clin d'oeil avant de regarder sa liste de questions. Prenez-vous, à ce jour, des médicaments ? Ressentez-vous des douleurs, problèmes respiratoires, migraines, etc ? Combien de temps de sommeil ? Elle s'étalent sur sa feuille, certaines avec un OUI ou NON à entourer, certaines avec une ligne sous laquelle écrire la réponse. Cette partie est purement pour les papiers. Elle ne connait pas l'utilité de toutes, et croise les doigts pour ne pas que Maximiliana les lui demande. Au pire, elle lui dira de ne pas poser de questions. Bon. Par laquelle commencer ?

- Etes-vous sexuellement active ? Si oui, quelle méthode de protection utilisez vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Harder, better, faster, stronger ft. O. Stein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alpha Legacy :: Legacy :: Partie Est :: Base militaire-
Sauter vers: