AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 [explicit] Ce qui semblait une patrouille de routine.. ~ FT Ellie

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
AK-298
Messages : 374
Date d'inscription : 02/09/2017
Age : 26
Localisation : Grotte Gelée
GIF : All I Want Is You
Lun 27 Nov - 3:46
The awakening of the wolfThere's a look on your face I would like to knock out
See the sin in your grin and the shape of your mouth
All I want is to see you in terrible pain
Though we won't ever meet I remember your name
Can't believe you were once just like anyone else



La puissance de ce sentiment avait beau me rendre de l’energie à un point inestimable…Il était évident qu’au bout d’un moment…Cette force surhumaine et cette teneur pour ne pas craquer suite à la fatigue de la journée et ce qu’il se passait ici bas allait peu à peu s’écouler pour me redonner la faiblesse qui faisait partie intégrante de mon corps….

Vous vous souvenez cette voix qui me disait de fuir au plus vite ? Je venais de comprendre pourquoi elle m’avait dit ça… Le fait d’avoir repris le leadership, m’avait fait utiliser le peu de force qu’il me restait. Je me sentais faiblir. La respiration beaucoup plus saccadée et fatiguée, je regardais le sang qui coulait le long du visage d’Olivia en même temps que mes doigts se promenaient le long des parois humide de l’entre-jambe de cette dernière.

Totalement accablée, regardant cette enflure s’étouffer tout en prenant du plaisir, ne faisait qu’intensifier ce besoin de puissance dont j’avais terriblement à ce jour besoin dans ma vie. Jouant avec elle tout en répliquant à sa phrase dite plus tôt, je savourais ce moment tant que je le pouvais encore. Je sentais ma force descendre en flèche au fil des secondes, laissant apparaître de petits tremblement de corps qui se dispersaient le long de mes bras et ma colonne vertébrale suite à ce forcing sur mon mental afin de reprendre le poids face à elle.
*Si tu veux partir c’est maintenant Ellie…* Entendis-je à nouveau la voix au fin fond de mon crâne.

Mais je n’eus le temps de réfléchir d’avantage, que je sentis ma tête partir sur le côté d’une force incompréhensible, quittant le corps d’Olivia en un quart de seconde.

*C’est trop tard maintenant…Bon courage…* Putain mais ferme ta gueule…

Maintenant allongée sur le lit, en train d’inspirer et expirer la bouche ouverte comme une tarée suite à la force d’Olivia sur cette ceinture qui me fit littéralement valser sur ce matelas, je tentais de récupérer un minimum d’air, commençant à essayer d’enlever cette putain de ceinture.
Mais je n’eus le temps de rien, que la seconde qui suivis-je sentis son poids s’écrouler le long de mon corps tremblotant et inerte, attrapant à nouveau et fermement mes poignets.

- Je disais.. Si tu te soumets comme une bonne chienne, tu as une récompense. Sinon, je.. te.. tue..
Ou pire, ça dépendra de mon humeur après t'avoir remise à ta place.. Alors?


La regardant totalement fatiguée et à bout de souffle, je ne répondit pas. Me contentant de la fixer inlassablement d’une haine profonde. Je ne pouvais pas me laisser soumettre. Mon code de vie me l’interdisait…Mais je sentais que maintenant, je ne pourrais réussir à me relever une nouvelle fois.

Ses menaces amusées et proche d’une folle alliée me rendait horriblement mal à l’aise et haineuse. La regardant, tentant de léger coup de bassin pour m’échapper de son emprise, il était dorénavant clair que j’étais prise au piège …Tombant dans mon propre jeu…J’avais loupée les diverses chances que j’avais de fuir….

La langue qu’elle fit glisser le long de mon cou me fit échapper un profond soupir d’exaspération et de désir à la fois. Elle me fatiguait, j’avais envie de la tuer et ne plus jamais le revoir après ça…Pourtant mon corps ne semblait pas encore satisfait à première vue.

Je sentis sa langue remonter le long de ma nuque jusqu’à arriver à la naissance de mon oreille. Un doux mouvement de langue qui s’en suivit d’une morsure profonde et forte me faisant galber mon corps et mon bassin un peu plus, lâchant un léger grognement de douleur.
Je me mordais la lèvre inférieur pour tenter de canaliser cette sensation et ne lui laisser aucun plaisir à ce qu’elle faisait. Une action qui me fit sentir un gout ferrailleux couler le long de mes canines. Et voilà que je me faisais mal toute seule…Comme une grande….J'avais réussi à me péter un vaisseau de la lèvre.

Gesticulant doucement  je récupérais peu à peu de mon oxygène. Bien que la chaleur montante et l’attraction présente, ces respirations venaient à se transformer en de légers petits soupirs désireux. Tournant la tête net pour qu’elle retire ses dents de mon lobe d’oreille qui a première vue semblait saigner au ressenti des gouttes qui coulaient le long de ma nuque, je tentais de reprendre la parole, les yeux presque mi-clos, tentant de garder cette allure forte que je m’étais donnée.

-Je préfère mourir plutôt que me soumettre à une pauvre conne de ton espèce.

Je me surpris à discerner un filet de sueur couler le long de mon front. Mon entre-jambe était totalement trempée, je pouvais sentir mon pantalon humide qui se collait par moment contre mes cuisses. La tête contre ce matelas, fuyant maintenant le regard d’Olivia, je commençais à accepter mon sort… Bien que mon entêtement légendaire ferait tout pour perturber cette femme jusqu'au bout…




©️ 2981 12289 0

_________________
♀All i want is you ♫.
The best thing you can do is to find a person who loves you for exactly what you are. Good Mood, Bad mood, ugly, pretty, handsome, what have you, the right person would still think the sun shines out your ass. That’s the kind of person that’s worth sticking with.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 134
Date d'inscription : 17/11/2017
GIF :
Lun 27 Nov - 4:24
"Je préfère mourir plutôt que me soumettre à une pauvre conne de ton espèce." Ricanant à une phrase qu'elle ne crois même pas elle même, son ton de voix inspirait moins la haine que l'envie dont elle débordait. Visiblement épuisée, j'avais gagnée la lutte d'endurance, et elle n'opposerait pas de résistance supplémentaire que son gabarit d'humaine...

"Mauvaise réponse...". Et la claque part. J'avais lâcher ses poignets, ne voyant plus de réelle menace en elle. Sa tête par sur le coté, me tirant un sourire sadique et satisfait. Visiblement, elle n'avait toujours pas compris qu'elle parlait à quelqu'un ayant pouvoir de vie et de mort sur elle, et ayant vouée sa vie à la traque de son espèce.

M'enlevant d'elle, je lui enlève rapidement le reste de ses vêtements qui lui collaient à l'entrecuisse, et pas à cause de la température, pour la contempler totalement nue. Cette sorte.. d'innocence juvénile, ajouté au fait que je la sais aussi vierge que le désert est sec me fait tourner la tête rien qu'en y pensant. Virant aussi vite que possible mes rangers, mon pantalon et dessous suivent très vite les vêtements qui tapissaient la pièce.

Avant qu'elle ne réagisse, et sous la menace silencieuse de prendre de nouveaux coups dans le museau, je lui écarte avec force les jambes. A genoux devant elle, la dominant par ma taille, me passe la langue sur les lèvres. Doucement, d'une démarche féline de prédateur, je m'approche de ce trésor de pureté. Mon souffle tiède fait frémir sa peau, la faisant doucement perler, avant que je glisse la pointe de ma langue le long de sa gente, terminant sur sa perle gonflée d'envie que je m'amusais à torturer plus tôt. Attentive à ses réactions, j'allais lui montrer ce qu'on gagne à être gentille, avant de lui reprendre, et de la faire me supplier de recommencer.. Sortant les dents, je mordille avec une douceur infinie cette petite boule de chaire si sensible, la suçotant avec délicatesse, sans lui offrir un plaisir complet, juste un.. "échantillon gratuit"..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AK-298
Messages : 374
Date d'inscription : 02/09/2017
Age : 26
Localisation : Grotte Gelée
GIF : All I Want Is You
Lun 27 Nov - 9:58
The awakening of the wolfThere's a look on your face I would like to knock out
See the sin in your grin and the shape of your mouth
All I want is to see you in terrible pain
Though we won't ever meet I remember your name
Can't believe you were once just like anyone else



Ce ricanement avait le don de m’énerver. Mais totalement épuisée, je n’arrivais à rien faire…Si ce n’est bouger rapidement la tête afin qu’Olivia puisse retirer mon lobe de sa bouche maintenant couvert de sang.

- Mauvaise réponse...

Et en un rien de temps…Je sentis ma tête valser une nouvelle fois contre le creux de ce lit. Je sentais ma joue rouge comme une tomate. Ma tête en avait pris pour son grade aujourd’hui… Et si cette pute continuait à me frapper en pleine gueule, j’allais finir par m’évanouir !
Soupirant en lâchant un grognement rauque et suave suite à la force qu’elle employa, je ne bougeais pourtant à peine, malgré le fait qu’elle venait de lâcher mes poignets… Totalement soumise et impuissante.

A croire que la fatigue était écrite en gros sur mon visage pour qu’elle ne prenne même plus la peine de me tenir…J’étais devenue si faible ? Et merde…
Je t’entais de sortir de ce cauchemar en me glissant vers un coté du lit, mais comme je m’en serais doutée…
Il était trop tard pour tenter quoi que ce soit Ellie…Tu étais trop faible…
Ayant à peine le temps d’avancer de quelques centimètre, je sentis la force d’Olivia toujours présente, me ramener au centre de ce lit tout m’arrachant le seul vêtement qui me restait…mon pantalon.

Le sexe n’est-il jamais consenti chez les humains ? Pour nous quadrupède, ce moment était un accord entre deux loups afin de partager un court instant de plaisir pour donner la vie…Pourquoi je me sentais…Abusée… Pourquoi…Je me rappellerait de ma première fois ainsi ?

La regardant d’un ton vague et perdu, la bouche haletante et mon corps se tortillant doucement sur place, je la fixais se déshabiller face à moi. A la fois désireuse et totalement envoutée par ce sentiment nouveau, je me sentais pourtant totalement mal à l’aise, ne sachant quoi faire pour contrer et travailler sur cette rage qui m'avait pourtant permise jusqu'à maintenant  de réussir à me lâcher ainsi face à cette humaine que j’étais censé haïr du plus profond de mon âme.

Maintenant nu…A genoux devant moi, je laissais mon regard se promener le long de son corps. Bien qu’en danger, je ne pouvais m’empêcher de la fixer d’un ton envieux et fébrile. Elle était horriblement « bandante »…Et le sang qui coulait le long de son visage suite à la force encore présente dans mes muscles un peu plus tôt, me permit de laisser apparaître un léger frisson.

Tentant toujours de fuir en essayant de me redresser pour partir, un puissant écartement de cuisse me paralysa sur l’instant tout en faisant retomber à nouveau mon crâne en arrière, le regard perdu dans ce plafond en terre cuite.

Tel un jugement qui allait arriver mon corps tremblotant et le bassin toujours en mouvement, j’acceptais mon sort suite à la fatigue, me surprenant à garder cette fois… ce rôle de collier dont elle m’avait donné le statut un peu plus tôt… Il fallait que je pense à enlever cette foutue ceinture d’ailleurs… Elle devenait horriblement gênante.
Mais en une seconde je sentis comme une brise de vent se faire sentir le long de mon entre-jambe. Me cambrant dans l’instant, je ressentis un profond bien être de désir intense qui en vint à me cambrer d’avantage, soulevant mon bassin suite à cette sensation qui me transperçait de part en part. Je me sentais trembler…Frémir…J’avais beau ne pas aimer ce rôle qu’elle m’avait donné, je vivais ce moment comme quelque chose d’agréablement bon…Bizarre hein ?

Une chose agréable qui s’intensifia d’autant plus en venant à lâcher un profond soupir lorsque sa langue vint à toucher ce petit bout de chair qui logeait non loin de l’entrée de mon sex.
Je vais mourir putain…Ce sentiment est trop fort…Il ne s’arrête pas…
Faisant de leger mouvement de bassin tout en me detendant peu à peu, je me laissais aller à ce sentiment nouveau qu’était…Le désir.
Bon dieu que j’aimais ça. C’était tellement agréable. Tellement bon et inattendu. D’autant plus lorsque je sentis ses dents toucher l’objet de mes désirs dans une douceur inégalée qui vint…A mon plus grand étonnement…Me faire lâcher un petit cris doux et saccadé.

Bougeant encore plus mon corps, je me laissais aller à mes émotions, en demandant même encore plus à Olivia, faisant de légers mouvements de bassin. Je me sentais partir…Je sentais l’excitation monter en flèche, d’une force si intense, que ma respiration se coupa, agrippant fermement le tissu de ce matelas pour contenir un puissant cri qui pourrait quitter mon être à n’importe quelle seconde.

-Oh putain.... Lachais-je dans un murmure tout en me mordant la lèvre



©️ 2981 12289 0

_________________
♀All i want is you ♫.
The best thing you can do is to find a person who loves you for exactly what you are. Good Mood, Bad mood, ugly, pretty, handsome, what have you, the right person would still think the sun shines out your ass. That’s the kind of person that’s worth sticking with.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 134
Date d'inscription : 17/11/2017
GIF :
Lun 27 Nov - 12:01
Voilà, là j'amenais la jolie petite louvette exactement là où je voulais qu'elle sois: Au bords du craquage. Car même si le contrôle et le pouvoir peuvent s'imposer par le violence physique ou morale, il y a bien d'autre façon d'avoir ce qu'on veux de quelqu'un, et c'est en jouant avec le plaisir et la frustration d'Ellie que j'allais obtenir sa soumission...

Me délectant de ses petits cris plaintifs et de ses gémissement autant que des spasmes incontrôlés de son corps cambré, je restais attentive à tout signe un peu plus poussé que les autres de son désir. Si je sentais la jeune louve trop proche de venir sous ma langue, je cessais quelques secondes. M'attardant sur son aine ou l'intérieur de ses cuisses, alternant entre baisers et mordillements afin qu'elle ne sois jamais à cours de stimulation.

Alors qu'elle rejetait la tête en tout sens dans une symphonie d'halètements et de gémissement débridés, je décidais de lui offrir un vrai bon gros plaisir. Sans cesser une seconde mon habile jeu de langue et de dent sur son petit bouton de rose, et toujours avec trop de tendresse pour être sincère, j'entre deux doigts dans l'étroitesse de sa féminité intouchée tandis que ma main libre remonte en douces caresses le long de son ventre pour jouer une nouvelle fois avec sa poitrine.

Et la réaction que j'en tire était.. bien au delà de mes espérances. Ma proie lâcha un profond gémissement rauque et gutturale, semblable à un grognement qu'elle tentait d'étouffer par pour les moyens. Se cambrant au delà du possible, le dos creux, son fessier se souleva du matelas en ne la laissant que soutenue par ses talons et ses épaules. Alors que ses hanches ruaient, sans savoir si c'était pour accentuer mes aller et venues en elle ou au contraire pour que j'arrête, je penche pour la première solution lorsqu'elle me serre le poignet avec force pour profiter plus pleinement des caresses sur son seins, et approfondit mes caresses internes. Sentant que la jouissance de ma jeune captive était plus que proche, je stop net toutes attentions. Ne lui donnant qu'un dernier petit coup de la pointe de la langue, je la laisse ainsi, haletante, tremblante et au bord d'un orgasme que je lui refuse.

"Alors? Tu veux que je continue? Je serais prête à le faire si, enfin, tu te montre docile et agréable..." minaudais-je, glissant un doigt en petit cercle sur son ventre, la joue posée sur la main en la regardant langoureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AK-298
Messages : 374
Date d'inscription : 02/09/2017
Age : 26
Localisation : Grotte Gelée
GIF : All I Want Is You
Lun 27 Nov - 13:08
The awakening of the wolfThere's a look on your face I would like to knock out
See the sin in your grin and the shape of your mouth
All I want is to see you in terrible pain
Though we won't ever meet I remember your name
Can't believe you were once just like anyone else



Le retournement de situation était à son apogée. J’avais la sensation d’être passée par tous les états de phases possible au fin fond de cette chambre froide.
La peur… La crainte… La rage… La passion… L’envie… La domination… Et maintenant… La soumission.

Totalement subjuguée par mes émotions, je me cambrais et bougeait suite à ces sensations nouvelles qui me transperçaient de toute part. Qu’il était étrange de ne pas vouloir fuir… Qu’il était étrange que tu ne te transforme pas non plus Ellie... Afin de prendre tes jambes à ton coup.

Me contentant de lâcher de profondes expirations, je lâchai par moment de petits cris plaintifs, accompagnés de gémissements lui demandant d’arrêter…Ou de finir ce qu’elle foutait je n’en savais trop rien. Ses baisers et mordillements qu’elle faisait le long de mon entre-jambes me faisait par moment lâcher de petits spasmes incontrôlés d’ailleurs. JE n’en pouvais plus… Ma poigne contre son bras devenait horriblement forte…Ma bouche s’ouvrait s’en un mot…Je me sentais partir….
Me cambrant au-delà du possible, le dos creux, mon postérieur se souleva du matelas ne laissant comme simple soutien que mes talons en compagnie de mes épaules. Ce désir était extrême…Et je sentais enfin la porte du bout du tunnel venir. Une main contre le bras d’Olivia, et l’autre accrochée au drap de ce lit, je le sentis craquer et se déchirer sous mes doigts….
*Putain elle est dessus…Je ….*

Et alors que je ressentais l’envie d’hurler au loup, quelque chose…Vint à me stopper net dans cette course effrénée contre le désir, refaisant descendre l’excitation en un instant, je sentis une profonde frustration s’emparer de mon être…Putain pourquoi elle avait arrêté ?! J’allais…Je ne sais même pas ce que j’allais faire au final mais putain… Soupirant d’une manière très plaintive et à l’encontre de mes croyances, voilà que je quémandais une chose que je ne voulais pourtant pas ressentir au fin fond de moi-même. Du moins…Pas avec cette femme…

-Alors? Tu veux que je continue? Je serais prête à le faire si, enfin, tu te montres docile et agréable..

Remettant mon regard dans le sien avec un visage proche de la supplication, je bougeais délicatement du bassin tout en relâchant de légers tremblements et spasmes suite à ses caresses autour de mon ventre. Son regard langoureux qu’elle me jettais me rendait tellement furieuse d’en être venu à là…Un méta allait devoir supplier un humain…non ce n’était pas possible…Je ne pouvais pas…

Lâchant de grosses expirations plaintives la bouche ouverte, j’en venais à me mordiller la lèvre tout en plissant légèrement les yeux suite au manque soudain qui m’emparait.
Ma conscience ne voulait rien lui donner qu’elle pourrait aimer. Elle voulait lui arracher le visage…Pourtant et alors que je préparais mon plan d’attaque pour avoir une réplique cinglante une nouvelle fois, je me surpris à me laisser guider par mon instinct et ma langue, qui décidèrent de dire tout autre chose.

-Vas te…. Humpf…*soupir et lâche un léger spasme*…Finit... Je t’en supplies…

La regardant d’un air bien différent et tout autre cette fois…Je venais de me rendre compte que je m’étais résiliée et totalement soumise à sa présence. Le regard faible et rempli d’envi et de demande, je la suppliais du regard de terminer ce qu’elle avait commencée a faire, attrapant délicatement sa main avec laquelle elle jouait sur mon ventre, pour la pousser vers mon entre-jambe sans la lâcher du regard.

-S’il te plait…



©️ 2981 12289 0

_________________
♀All i want is you ♫.
The best thing you can do is to find a person who loves you for exactly what you are. Good Mood, Bad mood, ugly, pretty, handsome, what have you, the right person would still think the sun shines out your ass. That’s the kind of person that’s worth sticking with.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 134
Date d'inscription : 17/11/2017
GIF :
Lun 27 Nov - 18:18
Bon, je dois le reconnaître, là elle était a-do-rable ! Non non, vraiment ! Cette bouille de chienne battue, ce qui était un peu le cas au passage, et le fait qu'elle repoussait ma main entre ses cuisses. Ça ressemblait à une chienne qui demande de l'attention, en déposant une balle de tennis à tes pieds et qui la pousse de la truffe. Si elle n'avait pas tentée de me casser la gueule plus tôt, j'aurais presque été attendrie.

Avec sa mine boudeuse et ses petits couinement, alliés à ses spasmes et petits tremblements, je sourit de toutes dents de satisfaction. Bien sur que j'allait continuer, rien que pour moi déjà mais je ne manquerais pas de lui offrir une expérience qu'elle n'oublierais pas de derrière les barreaux où je comptais la remettre... Cédant à ses supplique qui ne me laissait pas indifférente, je me dit que les petites caresses c'était bien gentil, mais là, on rentrait dans la cours des grandes...

Revenant à son niveau, toujours les cuisses offertes, j'enjambe sa hanche pour glisser ma fente contre la sienne en soupirant d'aise. Tirant la laisse pour la redresser, je commence à onduler des hanches contre les siennes. Le souffle rapidement court, mes mouvements s'accélèrent rapidement alors que je tire sèchement sur sa laisse pour rapprocher la louve de moi, venant capturer ses lèvres dans une sensuelle morsure sauvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AK-298
Messages : 374
Date d'inscription : 02/09/2017
Age : 26
Localisation : Grotte Gelée
GIF : All I Want Is You
Mar 28 Nov - 10:16
The awakening of the wolfThere's a look on your face I would like to knock out
See the sin in your grin and the shape of your mouth
All I want is to see you in terrible pain
Though we won't ever meet I remember your name
Can't believe you were once just like anyone else



Faisait mine de mécontentement d’un air très doux et suppliant suite à l’arrêt de Max dans son travail au niveau de mon entre-jambe, je la fixais et lui quémandait envieusement qu’elle continue. Soupirant…Tremblotante suite à ses caresses le long de mon ventre, je poussais sa main vers mon entrecuisse afin qu’elle puisse continuer.

Un geste qui s’en suivit d’une réaction de sa part…Une réaction qui étonnement…Fut douce et positive. Après tout et suite à son envie de me rendre malade, je m’attendais à une souffrance psychologique pour me terminer. Chance pour moi…Ce fut tout autre !
La sentant se rapprocher de mon visage, je la vis enjamber ma hanche, collant son entre-jambe à la mienne. C’était chaud et horriblement humide…Et putain que c’était bon…Soupirant en union avec cette chasseuse, je sentais le désir grimper une nouvelle fois en flèche.

Un désir qui ne fit qu’augmenter, d’autant plus lorsque je la vis tirer sur ma « laisse », me redressant légèrement du lit.
Utilisant une de mes mains contre le matelas afin de ne pas m’étouffer cette fois, les petites strangulations qui jouaient le long de mon cou, ne faisait qu’amplifier le bruit de mes respirations saccadées.  Je la regardais onduler ses hanches contre les miennes.
Mon souffle se faisait de plus en plus court, échappant par moment de petit grognement doux et aigu lorsqu’elle vint à accélérer le mouvement.

Putain c’est bon c’était reparti… Le désir était de retour… Lâchant un soupir, je sentis un coup sec sur la laisse, me ramenant rapidement aux lèvres de Max. Je me sentais étouffée suite à ce nouveau coup sur la ceinture contre ma nuque. Mais cette fois…Je m’étonnais à aimer ça…. Surement car cela se voulait plus doux dans un certain sens ?…Et que j’avais beaucoup moins la sensation d’être mise au niveau d’objet.

Toujours une main contre le matelas afin de supporter la pression de la laisse contre mon cou, j’utilisais mon autre main libre pour caler cette dernière dans la chevelure de ma partenaire, l’empoignant fermement et passionnément tout en suivant la cadence rapide de ses mouvements de bassin. Soupirant et lâchant de légers spasmes par moments, la morsure de Max contre mes lèvres me fit échapper un profond grognement.

J’avais envie d’elle …J’avais envie d’en finir. Agrippant fermement sa chevelure, je tirai doucement ses cheveux en arrière, la fixant du coin de l’œil pour lui demander de me laisser faire… Non je ne voulais plus me battre…Juste…Essayer de faire ce qu’elle me faisait moi aussi ?

Soupirant et envieuse au possible, je tirais sa tête en arrière au point que son bassin se décolla légèrement de mon entre-jambe, me laissant un court passage afin de faire glisser ma deuxième main vers l’objet convoité. Mon corps n’était maintenant retenu que par la laisse afin de ne pas retomber en arrière. Tel un balancier, je pris une position assise, gardant Max près de moi, afin de baisser ma tête vers son sein qui pointait le plafond suite à cette position plus que suggestive.
Ma respiration haletante, je sentais mes doigts se balader le long de la cavité de ma chasseuse, pendant que mon pouce jouait avec la perle rose présente juste au-dessus de son vagin.
Je n’étais pas une pro dans ce domaine…Je me demandais même si ça lui faisait quelque chose ? Mais telle une pulsion incomprise…Voilà que j’avais envie de lui donner du plaisir à mon tour.



©️ 2981 12289 0

_________________
♀All i want is you ♫.
The best thing you can do is to find a person who loves you for exactly what you are. Good Mood, Bad mood, ugly, pretty, handsome, what have you, the right person would still think the sun shines out your ass. That’s the kind of person that’s worth sticking with.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 134
Date d'inscription : 17/11/2017
GIF :
Mar 28 Nov - 23:08
Je ne sais pas vraiment ce qu'il vient de se passer, mais visiblement, on m'avait remplacé ma louve par une autre, car ses réactions changèrent du tout au tout. Avant que je ne commence mes langoureuses ondulations, son attitude d'animal réclamant des caresses me toucha un peu. Enfin non, je trouvais ça mignon, c'est tout... Un peu comme un chaton est mignon quoi...

Étonnamment, je n'eu pas de protestation lorsque je récupère le lien de cuir pour la traîner contre moi alors que nos hanches s'entrechoquent avec ardeur et fébrilité dans l'ivresse de la course au plaisir. Ma respiration s'accélérait énormément, devenant limite haletante sous l'effort et la libération de mes envies.

Les gémissements alliés aux grognements de plaisir de la jeune louve me plaisait énormément, me rappelant sans arrêt la brutalité et la sauvagerie de ce qu'on était en train de faire. Un bref instant, je me rappel que c'est une ennemie, que je devrais seulement la remettre dans une cage mais... ça peut bien attendre une petite demi-heure non? Je frisonne lorsque sa main vient jouer dans mes cheveux, rendant nos baisers plus intenses et passionnés.

Pourtant, je lâche un grognement de plaisir mêlé de douleur lorsqu'elle rompt le contact en tirant ma tignasse blonde en arrière, la gratifiant d'un regard pleins d'envie bestiale. Pensant un instant à une reprise des coups dans les dents, sont regard était... une demande de permission? Je lui accorde en me laissant doucement tirée dans un équilibre me laissant presque allongée, rompant à regret le contact entre nos intimités ruisselantes. Je n'eu pas le temps de faire la moue trop longtemps, lorsque je senti ses doigts s'insinuer en moi un fois de plus, me faisant doucement soupirer. Soupirs qui se muèrent bien vite en petits gémissement rapides et plaintifs lorsque qu'elle joua de concert avec mon mont de plaisir, les dents et la langue sur la pointe de mon sein.

J'ignorais pourquoi elle voulait me faire plaisir, mais ma raison était à des années-lumières de là, voulant seulement qu'elle continue, plus vite, plus fort... Toujours plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AK-298
Messages : 374
Date d'inscription : 02/09/2017
Age : 26
Localisation : Grotte Gelée
GIF : All I Want Is You
Mar 28 Nov - 23:59
The awakening of the wolfThere's a look on your face I would like to knock out
See the sin in your grin and the shape of your mouth
All I want is to see you in terrible pain
Though we won't ever meet I remember your name
Can't believe you were once just like anyone else


IL était clair que cette tournure était quelque peu étrange. Je ne voulais plus qu’elle me touche ni même vivre cette scène…Et voilà que je faisais quoi ? Je foutais deux doigts dans sa chatte allègrement !

Tenant d’une main ses cheveux, et de l’autre, m’amusant à l’intérieur du saint Graal, j’embrassais la pointe de son sein, mordillant et léchant d’une manière douce et sensuelle, j’écoutais les gémissements de Max remonter jusqu’à mon oreille. Un doux son qui me procurait pour je ne sais qu’elle raison, un plaisir immense à mon tour.

Galbant mon corps tout en accélérant doucement et par vagues la rapidité de mon geste au niveau de son entre-jambe, je quitta finalement son sein de ma bouche afin d’admirer le spectacle. Maintenant complètement allongée sur le lit, je lâchai ma poigne de sa douce chevelure, tout en utilisant ma main maintenant disponible pour me caresser le bouton rose qui logeait au niveau de l’entrée de mon vagin. Je suffoquais. J’étais sur un nuage…

Les yeux fermés afin de profiter pleinement de l’instant en même temps que cette chasseuse, je sentais pourtant comme un reflet me faire mal au niveau de mes pupilles maintenant complétement transformées en des yeux de louve.
Relevant le regard afin de comprendre d’où venait cette lumière horrible, je vis comme un effet de lumière sur les plaques en métal de cette femme…Max.

Ce collier était vraiment bizarre…Cela devait venir du reflètement du soleil surement ? Fronçant les yeux, je rapprochais mon visage de l’endroit où il logeait  sans pour autant quitter le travail qui m’affairait au niveau de son entrejambe.
Retirant ma main de mon bouton magique, je pris en main son collier voulant l’enlever…Pourtant une écriture m’interpella dessus…Il y avait des notes…Des lettres….
Plissant les yeux pour tenter de lire, j’y voyais des chiffres…Mais également des lettres…
J’y déchiffrais les mots Kurtz…Et Maximiliana….
Kurtz…Comme le nom inscrit sur son armure ? Maximiliana c’était quoi alors ? Je pensais qu’elle s’appelait Max ?




©️ 2981 12289 0

_________________
♀All i want is you ♫.
The best thing you can do is to find a person who loves you for exactly what you are. Good Mood, Bad mood, ugly, pretty, handsome, what have you, the right person would still think the sun shines out your ass. That’s the kind of person that’s worth sticking with.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 134
Date d'inscription : 17/11/2017
GIF :
Mer 29 Nov - 0:31
Il y a quelques heures, j'étais en plein caniard, à crever de chaud coincée dans mon armure pour une patrouille à la con.. Et là.. Bon dieu que je me sentais bien là. Stimulée à n'en plus pouvoir par une jeune méta, qui même si elle était novice, était foutrement efficace dans ce qu'elle faisait, en plus d'être.. Ouais, d'être vachement bien foutue !

Petit à petit, mes simples gémissements devinrent de petits cris aiguës, comme des couinements. J'étais pas fière de ce genre de bruits ridicules, mais je ne contrôlais plus rien, et les changements de rythme incessant n'aidait en rien, absolument en rien !

Je sentie sa main se relâcher sur ma crinière, me permettant de rejeter la tête en arrière en me cambrant aussi fort qu'il m'est possible, plus tendu que mon arbalète. Délaissant mon sein, je gémis de protestation, mais rien de plus, transportée par ses attentions. Un petit cliquetis et une légère tensions sur ma nuque m'indiqua qu'elle jouait avec mes plaques d'identifications.. Mais quoi? On avait pas mieux à faire que de savoir mon groupe sanguin? C'est bon, je suis O-, tu peux avoir un perf' si t'a envie, aller, reviens t'occuper de mes seins espèce de clébarde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AK-298
Messages : 374
Date d'inscription : 02/09/2017
Age : 26
Localisation : Grotte Gelée
GIF : All I Want Is You
Mer 29 Nov - 10:15
The awakening of the wolfThere's a look on your face I would like to knock out
See the sin in your grin and the shape of your mouth
All I want is to see you in terrible pain
Though we won't ever meet I remember your name
Can't believe you were once just like anyone else


Est-ce que c’est bon je pouvais le dire ?
J’avais eu ma première relation sexuelle ? Aussi violente et non consenti qu’elle puisse être à son sens…. Je ne m’étais jamais autant transporté au détour d’une relation nue avec une femme. Une femme qui était chasseuse.
Telle une sensation d’avoir trahit mon clan et les miens, j’avais…Le temps d’une après-midi…pactisée avec l’ennemi.

Maintenant au-dessus d’elle, je m’étonnais à avoir repris le dessus. Maintenant en position de dominante... Je regardais Mad Max allongée le long de ce lit, gesticulant et lâchant de légers cris aigus qui avait le don de me faire sourire, me mordant les lèvres suite au désir.
Complètement tendue comme un piquet alors que je m’amusais à analyser l’etrange collier qui arpentais la naissance de ses seins, je continuais mon travail au niveau de son entrejambe.

J’y lisais un prénom autre que celui qu’elle m’avait dit. Pourquoi ? Elle m’avait menti ? Max et Maximiliana ce n’est pas la même chose pourtant ? A moins que cela soit courant chez les humains de prendre les premières lettres de leur prénom ? Pour Ellie cela serait donc… (h)Ell ? Tiens comme ce prénom m’allait bien…C’est vrai que je vivais sur un enfer terrestre…

La tension semblait monter du coté de ma partenaire. Levant la tête afin de regarder son visage complètement tendu et subjugué, je compris vite que je l’énervais à jouer avec son collier. Lâchant un profond sourire narquois, je m’arrêtais donc, remontant mon corps le long du sien afin de venir loger ma tête dans le creux de son cou… Tiens j’avais maintenant une position parfaite pour continuer mon travail un peu plus bas... Je pouvais à présent mettre mon pouce sur son petit bouton rose ? Parfait…

Continuant de plus en plus intensément, je transpirais et soupirait de manière brutale et forte. J’avais horriblement chaud…. Attrapant sa hanche avec ma main disponible, j’enfonçais mes doigts profondément dans sa peau, descendant peu à peu cette dernière vers la naissance de sa cuisse, faisant apparaitre une profonde griffure ensanglantée. Ma passion était-elle que je ne me rendais plus compte de ma force…Et putain que j’aimais ça….Gesticulant mon corps contre le siens, ma respiration se faisait forte dans le creux de son cou…Et doucement…Après quelques baisers le long de ce dernier, j’en vins à enfoncer mes crocs contre la peau de Max, me donnant une douce odeur de sang qui coulait le long de ma gorge. Qu’est-ce que j’aimais ce goût…Un gout si singulier…Etait-ce mon esprit lupin qui me jouait des tours ?

Quoi qu’il en soit, la réponse de ma partenaire se dessina sous une forme de gémissement et d’un cri strident qui me fit lâcher un léger sourire de victoire en même temps que je m’affairais sur son petit bout de peau. Tel des personnes sauvages nous étions recouvertes de bleu…Mais également de cette couleur rougeâtre le long de nos peaux suite à ces moments si particulier partagés plus tôt.
Soupirant suite à la fatigue de mon geste à l’intérieur de son entre-jambe, je sentais de gros à-coups de bassin. Tu voulais que j’aille plus vite Maximiliana ? Bien….

Et ce fut en un rien de temps, que je passais à la vitesse supérieure. Soupirant et gémissant de désir également, je frappais le fond de sa cavité sans retenue, tout en jouant avec son petit bouton rose.
Cette fois je ne m’arrêterais pas Max…J’espère que tu es prête à relâcher la pression que je n’ai eu la chance de pouvoir faire un peu plus tôt …




©️ 2981 12289 0

_________________
♀All i want is you ♫.
The best thing you can do is to find a person who loves you for exactly what you are. Good Mood, Bad mood, ugly, pretty, handsome, what have you, the right person would still think the sun shines out your ass. That’s the kind of person that’s worth sticking with.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 134
Date d'inscription : 17/11/2017
GIF :
Mer 29 Nov - 13:39
En général, c'est moi qui domine, moi qui contrôle, moi qui guide et qui contrôle... Mais quand on est frustrée depuis aussi longtemps que moi, on fait pas la fine bouche et on se laisse faire. De toute façon, je lui avait déjà prouvée que j'étais physiquement plus forte qu'elle, ça avait surement dû percuter dans son petit crâne qu'il ne fallait rien tenter de débile. J'espère pour elle en tout cas, sinon je devrais sévir.

Mais là, j'ai aucune envie de le faire.. Et pour une fois, de me laisser faire, de profiter et.. bordel que c'était bon. Je commençais à avoir des doutes sur son inexpérience, mais après tout? On s'en fout !
Mon esprit n'arrivait pas à garder deux pensées cohérentes plus de quelques secondes, rapidement balayées pour le maelström de plaisir qui me secouait de spasmes, me faisant gémir autant que crier.

Terrassée par mon propre plaisir égoïste, je m'allonge pleinement sur le lit en pliant les genoux vers moi, gardant les cuisses offertes aux attouchements brutaux et si plaisant de la jeune louve. Les plaques retombent sur ma poitrine avec un "clic", et je me demande encore un bref instant pourquoi elle jouait avec plus tôt, mais ça aussi, on s'en fout...

Je sentit alors son pouce revenir titiller ce petit bout de peau nerveuse, ce qui me tiras des vagissement encore plus explosif. Si là, tout le quartier était pas au courant qu'on copulait comme des bêtes, je sais pas ce qu'il lui faut.. Pourtant, ça changea bien vite. Une caresse sur ma hanche se transforma en une griffure, profonde et sanglante, qui s'ouvrit jusqu'au milieux de ma cuisse. Je rugit de douleur me cambrant. Ça me faisait un mal de chien mais... Mais oui, j'adorais ça ! Cette douleur liée au sexe purement sauvage est animale, ça, ça c'était ma came ! J'accélérais de moi même mes mouvement de reins sur ses doigts, en voulant toujours plus et lui montrant que tout ça était moue pour moi.

Ça devint bien moins moue quand elle sembla s'énerver, et planta ses crocs dans mon cou. Car oui, c'était bien des putains de crocs... Je n'eu pas le temps de crier de nouveau, car un hoquet me bloqua la gorge lorsqu'elle mis toute sa brutalité au service de mon intimité. Donnant de véritable coup au fond de moi, sans pour autant négliger ma perle, je grognais les dent serrés et les yeux froncés, au bord de la jouissance la plus brutale depuis très longtemps. Et ce qui devait arriver arriva...

Vidant tout l'air de mes poumons dans une râle débridé, je me cambre comme une damnée alors que chaque muscle de mon corps est pris de tétanie. Je reste quelques secondes ainsi, comme figée, retenant ma respiration alors que les derniers spasmes me secouaient à intervalles réguliers avant de retomber comme une pierre sur le lit de parfait inconnus.

Le souffle court et erratique, tentant de reprendre une respiration normale et une pensée claire, c'est machinalement que je viens glisser les mains sur mon corps perlé de sueur, venant les passer sur mon partenaire que j'attire à moi pour l'embrasser langoureusement et, étonnement, avec une certaine tendresse. Je me souviendrais bien de ma mission à temps, peut être.. Mais là, c'était l'heure de la postcure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AK-298
Messages : 374
Date d'inscription : 02/09/2017
Age : 26
Localisation : Grotte Gelée
GIF : All I Want Is You
Mer 29 Nov - 14:10
The awakening of the wolfThere's a look on your face I would like to knock out
See the sin in your grin and the shape of your mouth
All I want is to see you in terrible pain
Though we won't ever meet I remember your name
Can't believe you were once just like anyone else


Soupirant de plaisir intense, je n’arrivais plus à contrôler mes mouvements qui se faisaient de plus en plus sec et puissant au niveau de son entre-jambe. Telle une petite louve en transe, je donnais du plaisir....Mais cette fois d’une force et d’une intensité qui aurait pu en surprendre plus d’un….
Après tout ce n’est pas comme si j’avais connue ça par le passé…Et encore une fois…C’était mon ennemie….
Grognant et tremblant nerveusement suite à ce surdosage de plaisir sportif, j’entendis finalement mon interlocutrice lacher une puissante expiration, accompagné d’un cambrage proche de la tétanie. Lui avais-je fait mal ? non…Je ne pense pas… Elle aimait ça…

Toujours le visage collé le long de son cou, je goutais au joies de ce doux parfum ferrailleux qui passait le long de mes dents. Je sentais la respiration de Max à l’arrêt…et c’est donc suite à cela que je stoppai net mon travail au niveau de son entre-jambe, sans pour autant en retirer mes doigts. Non je me demandais ce que je devais faire là…Continuer ? M’arrêter ?

Retirant mon visage de son cou, je pris le temps de la regarder un instant tout en me léchant le coin des lèvres suite à un reste de sang qui logeait dans un creux de ma lèvre. Qu’elle était belle…Et horriblement bonne en bouche…Un jour j’en ferais mon quatre heure…C’était sur…

Plissant les yeux suite à la fatigue, je la regardais finalement retomber sur le lit, telle une pierre. Elle avait le souffle horriblement court. Et ce regard qu’elle avait… Me plaisait.
Ce ne fut que quelques secondes après que je sentis ses mains m’attirer à elle. Enlevant ma main de son entre-jambe au passage, je me fis tomber le long de son corps, avant de finir par poser ma bouche sur les douces lèvres de ma partenaire, quelques peu tremblotantes.
C’était tendre…Et beaucoup plus doux…

Remontant une main contre son abdomen, et m’accoudant sensuellement contre le matelas non loin de son visage, je quittait finalement sa bouche afin de la regarder, callant ma main contre l’une de mes joues.
J’avais chaud et le souffle court…La fatigue commençait à tomber…Et enfin ma douce conscience revenait à moi.
*Bon….T’es pas encore morte Ellie ? Faudrait peut-être…TE BARRER maintenant ! *

Je la fixais sans un mot entrain de reprendre son souffle…Et le miens aussi au passage. Soupirant et analysant la scène je lâchais un furtif regard vers la fenêtre qui logeait sur le côté du lit. Je sentais la fin d’après-midi…Il fallait que je rentre et vite avant d’inquiéter la meute…

*Elle n’as plus de protection…Son arme est au sol…Je pense que je devrais pouvoir courir vers la porte rapidement ?*

Qui dit baisse de tension…Dit retour à la case fatigue et douleur improbable. Je n’avais jamais tenue autant de temps ma transformation…Au moins cette nana aura réussi à me pousser dans mes retranchements…
Soupirant tout en remettant mon regard dans le siens, je fis mine que tout se passait bien avant de finalement me redresser du lit en me levant doucement. Il fallait que je me transforme…La fuite serais certainement plus simple.

-Il faut que j’aille au toilette… J’ai vu qu’il y avait une pièce a côté. Je reviens.

Ne perdant pas de temps, je me dirigeais à présent vers la porte de la chambre, afin de me rendre vers la salle de bain qui logeait non loin.
*Allez Ellie…Tu te transforme dedans…Et ensuite…Tu te casses !*



©️ 2981 12289 0

_________________
♀All i want is you ♫.
The best thing you can do is to find a person who loves you for exactly what you are. Good Mood, Bad mood, ugly, pretty, handsome, what have you, the right person would still think the sun shines out your ass. That’s the kind of person that’s worth sticking with.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 134
Date d'inscription : 17/11/2017
GIF :
Mer 29 Nov - 15:25
Les yeux mi-clos, je savourais ce délicieux moment qui viens juste après un orgasme aussi foudroyant. Le lit me semblait aussi doux et duveteux qu'une bloc de coton d'Egypte, la chaleur écrasante de l'après-midi semblait à un matin de printemps parcourue d'une douce brise et mes nombreux bleus et plaies sanglantes n'était que de lointains picotements agréables...

Avec une lenteur exaspérante, j'arrivais enfin à a voir une respiration calme et posée, oxygénant mon cerveau qui, lui aussi, commença à revenir me faire la morale. "Bon, maintenant que t'a bien kiffée ta race, tu compte faire un truc? Nan parce que.. C'est un peu une méta dans ton lit. Tu te souviens, les méta? L'armée, le génome, ton boulot aka ta vie car t'es pas foutu de t'investir ailleurs que là? C'est bon, ça reviens?
Rhah.. Mais qu'elle aille se faire foutre celle là. C'est bon quoi, pour une fois que je pense à moi avant le bien commun, sans personne pour me faire chier, fallait que j'arrive à me persécuter moi même ! Bravo Maxouille ! 10/10 sur l'échelle de l'auto-apitoient ! Mais dans le fond, elle à raison, les lèvres que j'embrasse avec tendresse ne sont pas celle d'une amie, et il faut que je me réveille de cette torpeur libidineuse, et que j'effectue mon devoir ! Après tout, je lui dois rien à celle là, j'ai aucune raison de la laisser partir...

-Il faut que j’aille au toilette… J’ai vu qu’il y avait une pièce a côté. Je reviens.

Partir... ? Putain, mais elle essayait pas de me la mettre à l'envers la petite garce vicieuse? Attend on va voir ça !! Alors qu'elle s'était déjà levée et commençait à tenter de se barrer par la seule entrée de la pièce, je fit un roulé-boulé pour me jeter au bas du lit avec rudesse. Bordel, mes blessures étaient plus profonde que prévu, et c'est avec un grognement que j'atterrie sur le sol, le nez juste en face de mon instrument de mort. D'un geste rapide et inné, je récupère mon arme et en enclenche le mécanisme, lequel recharge immédiatement l'arc. Avant que la louve, dont le regard paniqué montre qu'elle à bien compris ce qu'il se passe, n'ai le temps de courir, une pointe d'acier munie d'ailettes vole dans sa direction avec un sifflement strident.

Un bruit de choc mat contre la chair retentit alors que le carreau s'enfonce dans l'épaule de la louve avec une gerbe carmine. Au grognement que j'entend, elle n'a pas l'air d'apprécie. Titubant quelque peux avant de s’effondrer, je vois que le danger est écarté lorsque qu'elle tente de ramper, le bras touché recroquevillé sous elle. Bon... Et dire que j'ai pas pris le temps de viser.. That's was a Lucky Shoot...

Déposant l'arme au sol en me relevant, je récupère le carreau fiché dans le mur. "Règle N°1: On ne tire sur un méta que lorsque sa vie est en danger".. Ce n'étais pas le cas, mais tout le monde le croiras vu mes blessures, surtout avec quelques "arrangements". Avec la pointe, je trace des sillons dans mes vêtements là où son mes griffures, afin de faire croire que j'étais habillée. Il serait compliqué de dire que j'étais nue lors de "l'attaque"... Une fois tout ça maquillé, je me rhabille, jettant des coups d'oeil à la jeune fille rampante dans le couloir, qui avait bougée de... Aller, 40cm a peine...

Ajustant la dernière sangle de mon armure, je sortie une clope mentholée de son étui renforcé, avant de l'allumer tranquillement. Il faut savoir profiter des plaisirs de la vie, et la cigarette après le sexe, c'était obligatoire ! L'arbalète sur l'épaule, la clope au bec, je viens me pencher sur le matricule Ak-298, redevenant la froide chasseresse sadique qu'on surnomme "Mad" Max dans son dos...

" Tu vois, j'étais sur que t'allais me la coller dans le cul... Les clébards dans votre genre, on ne peux pas vous faire confiance. Et tu viens de me le prouver. Maintenant, tu va retourner dans ta cage,
et ce, pour le reste de ta misérable vie. Tu pensais que c'étais l'enfer avant? Ma pauvre, avant, tu ne m'avais pas sur le dos... Tu va regretter de m'avoir croisée... Et je vais m'assurer que, plus jamais, tu ne nous échappe !"


Posant un petit baiser moqueur sur son front trempée de sueur froide, je me relève et c'est avec un calme olympien que je pointe mon arme vers son mollet, faisant claquer la corde comme un fouet. Un hurlement déchirant sortie de sa gorge alors que la pointe de fer lui traversa la jambe de part en part, manquant de la clouer au sol. En quelques secondes, on passa d'une jeune fille à une louve gracile et élancée couleur du sable à la tombée du jour, mais toujours aussi blessée..
Récupérant ma ceinture pour la repasser autour à la place, je prend fermement son pelage et la peau de son cou pour la traîner à l'extérieur, boitant légèrement. Mes blessures commençaient à sérieusement me lancer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AK-298
Messages : 374
Date d'inscription : 02/09/2017
Age : 26
Localisation : Grotte Gelée
GIF : All I Want Is You
Mer 29 Nov - 16:25
The awakening of the wolfThere's a look on your face I would like to knock out
See the sin in your grin and the shape of your mouth
All I want is to see you in terrible pain
Though we won't ever meet I remember your name
Can't believe you were once just like anyone else


Ne perdant pas de temps, je me dirigeais à présent vers la porte de la chambre, afin de me rendre vers la salle de bain qui logeait non loin.
*Allez Ellie…Tu te transforme dedans…Et ensuite…Tu te casses !*

Qu’il était drôle de croire que j’allais pouvoir m’en sortir. Voyant la lueur du jour traverser la porte de la chambre, je voyais mon plan se dessiner en tête. Me transformant en loup et sautant par-dessus les escaliers, je retrouvais mon frère Gamon à l’entrée de la grotte tout en lui expliquant ce qu’il venait de se passer…Sans les détails bien sur ! Je ressentais aussi un sentiment léger de liberté et de bien être immense suite à tout ce que je venais de vivre.

Marchant doucement, m’imaginant paroles après paroles, les exploits que je raconterais autour de moi en ayant réussi à m’échapper des doigts d’un chasseur…Je sentis une douleur immense littéralement me transpercer en pleins dans l’omoplate. Me stoppant net, fronçant les yeux, je constatai que je n’arrivai plus à avancer…
*Hein ? Qu’est-ce qu’il se passe ?*

Maintenant tétanisée sur mes deux jambes, je baissai doucement le regard vers mon épaule, constatant une étrange flèche me transperçant le corps. Elle était rougeâtre… Lâchant un profond soupir rauque et étouffé…Il ne fallut qu’une demi seconde pour que je vienne m’agenouiller au sol telle une lourde pierre, avant de faire tomber le reste de mon corps sur le côté.

Recroquevillée sur moi-même, je n’arrivais pas encore réellement à comprendre ce qu’il venait de se passer. Stupide ? pensais-je… mais ce n’est que lorsque j'entendis un bruit sourd quitter l’un des murs de la pièce que je compris, tournant mon regard vers Max, les yeux légèrement humide suite à la douleur que je tentais de canaliser… Elle venait de récupérer un de ses carreaux perdus un peu plus tôt.

Je sentais des gouttes de sang s’écouler le long de mon corps encore nu. La douleur me bouffait littéralement. Mais bien trop fière je ne lâchais que de courtes respirations accompagné de grognement étouffé. Je tremblais, et malgré tout…L’espoir semblait bien faire les choses…
La regardant entrain d’abimer ses vêtements pour une raison inconnue, je tentai dans un élan de force, de ramper jusqu’à la sortie de cette pièce. Espérant idiotement qu’elle ne me verrait pas. Etant trop occupée à faire je ne sais quoi avec ses vêtements.

Maintenant dans le couloir, grognant avec peine à chaque centimètre de plus gagné, j’attrapais le coin de la porte afin de tirer mon corps en avant et ainsi retrouver le couloir. La croyance de liberté…Le sentiment de légèreté venaient de disparaitre à néant, faisant rentrer la peur et la crainte dans mes yeux.
Et puis…J’entendis des bruits de pas. Sourd et horriblement fort qui en venait à en faire résonner le sol sur lequel je me trouvais. Des bruits de rangers. Le doux son de l’enfermement.

M’arrêtant un instant, le visage brumeux, j’inspectais cette paire de botte en cuir qui se trouvait à quelques centimètres de mon visage, avant de remonter le regard d’un air plus froid et dur vers Max qui était maintenant à nouveau habillée…Me crachant une espèce fumée à la gueule qui en vint à me faire tousser .

-Tu vois, j'étais sûr que t'allais me la coller dans le cul... Les clébards dans votre genre, on ne peut pas vous faire confiance. Et tu viens de me le prouver. Maintenant, tu vas retourner dans ta cage,
et ce, pour le reste de ta misérable vie. Tu pensais que c'était l'enfer avant? Ma pauvre, avant, tu ne m'avais pas sur le dos... Tu vas regretter de m'avoir croisée... Et je vais m'assurer que, plus jamais, tu ne nous échappe !


Chaque parole de Max sonnait comme un pique en plein abdomen. J’avais envie de l’étriper. Mais malheureusement la douleur me tétanisait… Tremblant de part en part pour contenir la douleur, je ne pus m’empêcher de tourner ma tête en arrière afin d’éviter son baiser sur mon front encore humide suite à ce qu’il venait de se passer un peu plus tôt.

Elle parlait de me remettre en cage… De me faire vivre un enfer…Mais la douleur empêchait toutes réponses de ma part, me contentant simplement de pousser sur mes jambes pour tenter de continuer ma fuite plus que ridicule.

Et puis…Je lâcha un cri. Un cri tellement fort et grand, que je sentis perdre mes cordes vocales en un instant. Cambrée au possible, la tête en arrière, je fis tomber le reste de mon corps encore dans la fuite au sol comme une véritable pierre.
Je sentais la pièce résonner. Je me sentais m’évanouir… Ce carreau en plein dans ma jambe venait de signer véritablement mon entrée en cage…Mais également signer mon retour à ma véritable nature.

En même temps que je me contractais, je sentais mes poils pousser le long de mon corps nu, ainsi que mon nez s’allonger, devenant une truffe…Mes cheveux laissaient place à de longues oreilles pointues ainsi qu’un pelage d’automne. Oui…Je venais de redevenir le loup qui m’habitait depuis ma naissance. Et c’est dans un hurlement plaintif et puissant, que j’hurlais à la mort, espérant que mon clan m’entende, avant de faire tomber mon corps de lupin à même le sol, presque inerte et totalement ensanglanté.

*C’est bon Ellie game over* Pensais-je, sentant la poigne de cette femme m’attraper par le cou, me faisant tomber le long des marches une à une, de cette maison encore remplies de vices, avant d’arriver à la lumière du jour

Chaque mouvement me faisait couiner suite à la pointe des carreaux qui tapaient contre le sol. J’avais envie de mourir. Je me sentais prise au piège. Je me sentais foutrement minable.




©️ 2981 12289 0

_________________
♀All i want is you ♫.
The best thing you can do is to find a person who loves you for exactly what you are. Good Mood, Bad mood, ugly, pretty, handsome, what have you, the right person would still think the sun shines out your ass. That’s the kind of person that’s worth sticking with.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Messages : 167
Date d'inscription : 01/08/2017
Mer 29 Nov - 16:30
Intervention PNJ.



Ellie, Max, vous êtes les deux premières de vos espèces respectives à ouvrir un rp malgré vos différences et les différents de vos peuples respectifs. Ouvrez l'oreille, et la bonne, quelque chose murmure à vos sens qu'au fond, vous n'êtes pas si différentes... Non, quelque chose a changé.

Les hommes ont changé.

Comment? Pourquoi? N'êtes vous pas à vous seuls, Sang-purs la clés de cette énigme? Ils ont copié vôtre génétique, ont  modelé leurs corps comme ils l'entendaient!

Maintenant,  louve , tu fais face à une humaine sous ta forme originelle. Celle-ci t'observe et te regarde. Tu grondes, tu gémis, mais ce que seuls tes semblables devraient comprendre, tu découvres que oui elle t'entend. Elle t'entend comme aucun humain sur terre avant elle ne l'aurait pu. Car oui, tu le sens Max cette louve peut s'adresser à toi dans sa langue natale. Peut-elle te comprendre pour autant?
Une chose est sûre, désormais Max détient un secret, un grand secret qu'elle seule peut choisir ou non, de partager.


Code ©️ i don't care
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 134
Date d'inscription : 17/11/2017
GIF :
Mer 29 Nov - 23:40
J'imagine que le spectacle que j'offre est plutot spectaculaire pour la plèbe... Les vêtements en lambeaux, mon sang gouttant au sol, traînant à bout de bras une louve comateuse et criblée de pieux en métal. Et putain, elle pesait un âne mort ! Je devais m'arrêter reprendre mon souffle tout les dix mètres, mettant les mains sur mes blessures lancinantes qui tiraient de plus en plus. La sale bête, elle m'avait bien amochée, et en humaine... Tu parle d'une honte !

Et je devais la traîner comme un sac de patate jusqu'a la base militaire, en priant très fort que j'ai la chance de croiser une patrouille de militaire, à qui je pourrait ordonner de la porter à ma place.. Ensuite, c'est douche, infirmerie et au lit, car j'étais plus qu'au bout du rouleau... Il fallut quand même trois putains d'heures avant que ma chance ne tourne, et que le miracle arriva...

************

[Base Militaire de l'United L - 19h26 - ]

Putain, on y était enfin ! Là j'avoue, j'en avait pleins les bottes, pleins le dos et surtout pleins le cul ! A Quatre, on avaient du échanger les rôles de porteurs, et ça avait duré un temps qui me paraissait infini au vu des blessures qui me travaillaient depuis l'après midi. Une fois au centre de la base, je sentie les regards des autres soldats autour de moi, et un sourire de triomphe étira mes lèvres. La légende du Major "Mad" Max s'étoffait d'une nouvelle prise, et ça, c'était priceless. Dans le regard de ses gens, je voyais la jalousie, l'admiration, un peu de peur et du respect... Et ouais les gars, c'est moi qui ai fait ça, toute seule... Et j'ai soigneusement inventé le contexte, car si je crachais la vérité.. Bref, toute vérité n'est pas bonne à dire.

Saluant, bien qu'un peu chancelante, devant le Colonel en faction, je me raidit pourtant comme un piquet pour lui faire un rapide rapport de la situation. Comme quoi j'avais capturé une méta, seule (j'insiste surtout sur ce point), et que j'avais besoin de soin immédiat. Le point fait, je demande donc le droit de rompez pour bénéficier desdits soins, chose qui m'est rapidement accordé au vu de mon état, ayant reçu l'ordre de mettre la louve en boîte avant toute chose. Et c'est avec un sourire cruel que je reviens vers l'animal amorphe.

"T'entend ça le quadrupède, tu va bénéficier de toute l'hospitalité de l'United L, c'est pas beau tout ça?". Discrètement, afin que personne ne me voit, je tourne légèrement un carreau dans la plaie de son épaule, lui tirant un long gémissement plaintif de la bête en question.
Et le mieux dans tout ça, c'est que demain, je viens superviser ton interrogatoire en personne.. Aller, avoue, t'es ravie hein? Toi et moi ma belle, on va passer beauuuuucoup de temps ensemble.. Boitant légèrement, je dissimulait tant bien que mal ma faiblesse extrême lorsque je laissais l'animale aux "bons" soins du reste de l'équipe, qui se pressèrent de l'enfermer dans une solide cage de fer, dans une zone isolée de la base. Demain, les choses amusantes commenceraient... Mais avant, j'allais me faire recoudre et surtout: J'allais dormir un peu...

************

[Vendredi - Base Militaire de l'United L - 6h35 ]

Le sommeil, bien que bref, fut extrêmement réparateur. A mon réveil, ce n'est rien de moi qu'une douche chaude, des bandages et des vêtements propres et un petit déjeuner plus solide que d'ordinaire qui m'attendait. Aaah, j'aime être traitée en héroïne de la Nation... Une fois tout ça expédiés, je mis mon képi pour me protéger du soleil, restant en débardeur près du corps, treillis/rangers et fonça d'un pas décidé vers la cage de notre nouvelle invitée. Mes carreaux disparus, remplacés par des bandages serrés, il fallait avouer qu'elle avait un peu meilleure mine que quand je l'ai quittée, bien que ça ne sois pas compliqué... Accroupie devant sa cage, visiblement ensommeillée, je pris un petit caillou que je lui lançais avec force, visant sa truffe.

"Aller feignasse, on se réveille ! Je suis sur que toi et moi, on à beaucoup à se dire, tu crois pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AK-298
Messages : 374
Date d'inscription : 02/09/2017
Age : 26
Localisation : Grotte Gelée
GIF : All I Want Is You
Jeu 30 Nov - 0:37
The awakening of the wolfThere's a look on your face I would like to knock out
See the sin in your grin and the shape of your mouth
All I want is to see you in terrible pain
Though we won't ever meet I remember your name
Can't believe you were once just like anyone else


Il était clair de dire que je n’avais pas fière allure maintenant. Trainée au sol comme une moins que rien, chaque mètres fait gisant sur le sol, était un véritable supplice. Chance pour moi, cette nana n’avait pas beaucoup d’endurance, chose qui me permettait par moment de souffler et reprendre un minimum de courage pour rester digne et ne pas pleurer de douleur à chaque pas lorsqu'elle en venait à s'arrêter…

Trainant le long des ruelles, mon regard se voulait brumeux suite à cette fatigue et cette perte de sang en continue. J’avais vraiment touché le fond aujourd’hui. Il ne fallait pas être devin pour comprendre ça. Lâchant de léger regard perdu au milieu de la foule qui me regardait comme une véritable moins que rien, je voyais leurs regard apeurés pour certains…Et pour d’autres remplis de rage à mon égard. J’en vue même un qui se fit un plaisir de me cracher un joli mollard en plein sur ma belle fourrure.

Soupirant et gémissant par moment lorsqu’une pierre venait à toucher la pointe de la flèche plantée en plein dans le creux de ma patte, le destin décida de me donner un peu de répit…Fermant doucement les yeux…Je me sentis partir, m’évanouissant au milieu de ce peuple en colère.

***

[Base Militaire de l'United L - 19h26 - ]

Des voix vinrent à me tirer de mon sommeil.  Toujours dans le silence et la tétanie suite à ces carreaux de métal qui me transperçaient, je restai pourtant les yeux clos, bien que ma respiration un peu plus saccadée et mes petits cris plaintifs montraient mon réveil soudain.
A première vue au sol, j’entendais cette sombre connasse s’adresser à quelqu’un d’un ton strict et droit. Elle parlait…De moi je crois…

Et puis….quelques secondes plus tard…

-T'entend ça le quadrupède, tu va bénéficier de toute l'hospitalité de l'United L, c'est pas beau tout ça?

Un long gémissement plaintif suivit d’un grognement, j’ouvris les yeux pour voir le regard de Max dans le miens. Elle souriait... Et quand à moi je me cambrai cul sec, pivotant ma tête en arrière suite à la douleur plus que soudaine au niveau de mon épaule. J’avais chaud…Je soupirais…Sentant mon muscle se déchirer, je vis le sang s’écouler à nouveau le long de ma douce fourrure qui était maintenant réduit au statut de paillasson rêche suite à la marche…ou plutôt le nettoyage du sol ? Que j’avais dû me taper plus tôt.
D’un regard noir et profond je la fixais, montrant les crocs.

-Et le mieux dans tout ça, c'est que demain, je viens superviser ton interrogatoire en personne.. Aller, avoue, t'es ravie hein? Toi et moi ma belle, on va passer beauuuuucoup de temps ensemble
-Je vais te tuer…. Dis-je dans un murmure à peine audible.

Après tout personne ne savait que nous comprenions leurs langues et pouvions la parler sous forme de loups…Et il était hors de question que le caporal en chef le comprenne.
Quoi qu’il en soit je n’eus le temps de rien, que je sentis des personnes m’entourer et m’attraper, m’amenant à l’opposé de Max… Tout en sentant une piqure au niveau de mon cou, qui m’endormit sur le coup.

***

[Vendredi - Base Militaire de l'United L - 6h35 ]

-Aller feignasse, on se réveille ! Je suis sur que toi et moi, on à beaucoup à se dire, tu crois pas?

Me réveillant dans un sursaut suite à une pierre qui vint se coller avec force en plein dans mon visage, un profond grognement sorti de ma gueule lorsque je revis le visage de cette parfaite enflure… Putain…Max….

Ok je l’avoue…Les premières secondes avant l’ouverture de mes yeux, j’espérais avoir eu affaire à un mauvais cauchemar …Me réveillant en sursaut dans ma tanière au chaud à cause de deux louveteau un peu joueur…
Malheureusement pour moi…Tout ceci était putain de réel.
Plissant les yeux suite au soleil écrasant, j’analysais du regard l’endroit dans lequel je me trouvais…
Une base…A première vue militaire. J’étais dans une cage…

Tentant de me relever sur mes quatre pattes, je sentis un effet tétanisant me prendre dans les jambes tout en lâchant un léger cris de douleur aigu, qui me remit immédiatement à ma place initiale...Le sol...
*Putain c’est vrai mes flèches ! *

Regardant rapidement mon corps, je m’étonnai à ne pas retrouver mon pelage en sang ni même ses horribles barres de métal m’ayant transpercée la veille. Non…J'étais recouverte de bandage quelques peu rougeâtre sur les points d’attaque de Max.

Remettant mon regard dans celui de cette femme qui me fixait accroupie face à ma cage, je retrouvais le doux gout amer de mon enfermement…
La fixant sans réel but le regard vide, je pris place confortablement d'un ton hautain sur le sol de cette cage, posant ma tête contre mes deux pattes avant, avant de finalement prendre un point de vue opposé à celui de cette chasseuse.

-Tu as eu ce que tu voulais...J'ai plus rien à te dire Max.




©️ 2981 12289 0

_________________
♀All i want is you ♫.
The best thing you can do is to find a person who loves you for exactly what you are. Good Mood, Bad mood, ugly, pretty, handsome, what have you, the right person would still think the sun shines out your ass. That’s the kind of person that’s worth sticking with.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Major
Messages : 134
Date d'inscription : 17/11/2017
GIF :
Jeu 30 Nov - 1:11
-Tu as eu ce que tu voulais...J'ai plus rien à te dire Max.

Alors là.. J'étais sur le cul. Déjà, littéralement, car je m'étais assise en tailleuse pour tailler le bout d'gras avec l'animale, mais ensuite, car la bêbête en question venait de me parler ! Vraiment?! Des sons qui forment des lettres qui forment des mots qui forment des putains de phrases, viennent de sortir du museau baveux du clébard en boite là?! Tu parle d'une surprise... Bon putain, c'est un choc, faut avouer. Mais je garde ça dans un coin de ma tête. Le commandement n'a pas besoin d'être au courant, pour le moment du moins !

Ramassant une petite poignée de gravier, je m'amuse distraitement à séparer le bon grain de l'ivraie, enfin... Ceux qui font mal une fois lancés de ceux qui servent à rien quoi, puis d'en faire un petit tas devant moi, près à servir. Prenant un petit galet bien rond et lisse, je vise le dessus de son crâne sur lequel il file rebondir avec un "poc" peut agréable, suivit d'un sifflement strident qui s'échappa d'entre mes dents.

"Nan, tu n'auras plus rien à me dire quand tu seras morte... Ce qui risque d'arriver vite si tu boude longtemps. Tu tiendrai longtemps comme ça? Sans eau, sans nourriture, en pleins soleil? Sois raisonnable un peu, je peux t'avoir ce que tu veux, suffit juste de me donner des infos en échanges.

Son mutisme dura quelques minutes, déterminée qu'elle était à faire la gueule. Pourtant, je sais qu'elle se montrerais docile. Aujourd'hui? Demain? Dans une semaine ou un mois, c'est pas grave... Contrairement à elle, j'avais tout mon temps...
Prenant un second cailloux, plus rocheux et pointu de toutes parts, je lui lançais de toutes mes forces dans les côtes, ne visant rien de particulier.

"Owh ! J'te cause AK-298 ! Si tu veux espérer bouffer, boire un coup ou juste un peu d'ombre pour éviter de cuire comme un putain de bout d'viande, tu as tout intérêt à me vendre ce que tu sait sur les autres métas...". Je n'avais aucun remords. Aucun. Je pourrais revenir, jours après jours. La priver de tout, le passer à tabac, la torturer à mort même si tout ça avait une chance de la faire céder... Je n'avais aucune limite dans le cadre de mon travail, et c'est pour ça que le mot "Mad" était salement gravé avant mon nom sur mes plaques. Que ce mot était murmuré par les soldats de la base avec crainte, respect et admiration quand on parlait de moi... Simplement car rien n'était trop sale, trop violent ou trop amorale pour que je n'en use pas contre l'adversaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AK-298
Messages : 374
Date d'inscription : 02/09/2017
Age : 26
Localisation : Grotte Gelée
GIF : All I Want Is You
Jeu 30 Nov - 8:32
The awakening of the wolfThere's a look on your face I would like to knock out
See the sin in your grin and the shape of your mouth
All I want is to see you in terrible pain
Though we won't ever meet I remember your name
Can't believe you were once just like anyone else



Soupirant d’un ton lasse, je venais de comprendre dans quoi je m’étais foutue. Ignorant totalement Max, je me mis à détourner le regard, position allongée, avec mes pattes avant me servant d’appuis pour ma petite tête de louve encore quelques peu fatiguée de ce qu’il s’était passé la veille.

Cette femme était vraiment sadique ! De un elle me frappait et me retournais comme jamais avec une laisse autour du cou…Puis elle me foutait non pas un…Mais deux carreaux dans le corps…Et voilà que maintenant elle s’amusait à me balancer des cailloux sur la tronche ?!  J’étais totalement en train de fumer au fin fond de mon crâne. J’étais à deux doigts d’imploser.
L’ignorant sans pour autant remettre mon regard dans le siens, un sifflement strident me fit baisser quelques peu les oreilles suite au bruit insoutenable pour nous lupins. Ouais les trucs un peu trop aigus c’était pas agréable pour nous…Et je venais de me réveiller…Donc putain ferme ta gueule Max…Fous moi la paix….

- Nan, tu n'auras plus rien à me dire quand tu seras morte... Ce qui risque d'arriver vite si tu boude longtemps. Tu tiendrai longtemps comme ça? Sans eau, sans nourriture, en pleins soleil? Sois raisonnable un peu, je peux t'avoir ce que tu veux, suffit juste de me donner des infos en échanges.

*Essaie pour voir…Je m’en carre totalement* Pensais-je sans lever le petit doigt. Non je restais tus. M’amusant même à fermer les yeux en faisant mine de dormir…Histoire de l’énerver un peu plus tiens ? Les loups avaient une particularité que les humains n’avaient pas…La fidélité…Et malheureusement pour toi Max…Je préfère mourir que te donner le plaisir d’en savoir un peu plus sur notre clan. Mon crédo était ainsi…Si nous pouvions sauver 10 metas contre 1, famille ou non…Notre devoir était d’aider ceux en surnombres quoi qu’il arrive. Aujourd’hui c’était moi…Ce méta à sacrifier. Et bien que l’idée amer ne me plaisait que peu…J’acceptais mon destin.

Soupirant, tentant de m’endormir pour oublier cette voix et ce visage qui m’hérissait les poils, je sentis un caillou m’exploser les côtes d’une force telle qu’un profond couinement se fit entendre, avant de redresser ma tête nerveusement, remettant mon regard dans celui de Max. Un regard noir…Accompagné d’un magnifique grognement rauque et puissant, faisant apparaitre mes longues canines acérées face à ma partenaire.

-Owh ! J'te cause AK-298 ! Si tu veux espérer bouffer, boire un coup ou juste un peu d'ombre pour éviter de cuire comme un putain de bout d'viande, tu as tout intérêt à me vendre ce que tu sais sur les autres métas...


Le meurtre se dessinait dans le creux de ma tête. Je voyais la cage s’ouvrir, moi m’élançant sur elle, la lacérant de toute part afin de la transformer en magnifique Gruyère humain…. Je commençais à véritablement m’intéresser sur la cause humaine grâce à Orwenn. Je me demandais si les humains étaient vraiment si horrible et sadique que ceux qui m’avaient enfermées avec ma famille autrefois…J’étais en train de me rendre compte que l’idée d’une rédemption ou d’un acte de paix avec eux était impossible. Je commençais à voir et ressentir ce que vivait Gamon au plus profond de lui-même. De la rage. De la destruction. La vengeance.

-Fais ce que tu veux de moi Max….Ou plutôt devrais-je dire… Maximiliana ? Je n’ai pas peur de toi tu sais… *esquisse un léger sourire faisant apparaître un peu plus ses crocs*. Tu peux me tuer. Me torturer. Ou même m’enchainer quelques part en me laissant crever…Je ne te dirais rien. Nous sommes un peuple libre désormais, et bien plus fort que ce que vous pourriez penser Bipèdes inutiles… Laisse moi maintenant….

Me levant dans de profonds gémissements suite à la douleur en plein dans le poitrail et ma patte arrière, je marchais lentement avec peine et tristesse vers un coin de cage opposé à Max.
Titubant et boitant suite à la fatigue et la douleur qui m’agressait, je vins à me coller contre les barreaux en métal de cette boite du malheur en boule et recroquevillée sur moi-même, en position de sommeil.
J’avais un peu soif…Mais pas au point de quémander. Et de toute façon je ne le ferais jamais… Calant une de mes pattes au-dessus de mon crâne pour tenter comme je le pouvais de me protéger du soleil, je fermais les yeux une nouvelle fois, tentant peu à peu de m’endormir et oublier cette journée qui se promettait d’être longue.




©️ 2981 12289 0

_________________
♀All i want is you ♫.
The best thing you can do is to find a person who loves you for exactly what you are. Good Mood, Bad mood, ugly, pretty, handsome, what have you, the right person would still think the sun shines out your ass. That’s the kind of person that’s worth sticking with.  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[explicit] Ce qui semblait une patrouille de routine.. ~ FT Ellie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Patrouille de routine
» Patrouille de routine
» patrouille de griffe de panthère
» Patrouille en forêt [PV Aubé + Tarte aux Pommes + Soleil Couchant]
» [500 pts]Liste Patrouille 23 Octobre 2011 Mesnil st denis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alpha Legacy :: archives :: Archive rp-
Sauter vers: