AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Quand on donne sa langue au chat ~ Ft. Beccah

avatar
Fondatrice - Éclaireuse
Messages : 118
Date d'inscription : 09/11/2017
Ven 17 Nov - 12:54

Secrets amers.
Beccah feat Luca.
⋅ ◆ ◈ ⟐ ◈ ◆ ⋅
La femme aux cheveux de feu se rendant d'un pas rapide vers le nord de la ville. De la base militaire, il fallait bien compter une vingtaine de minute de marche rapide pour arrivé dans le quartier des habitations, et encore, il ne fallait pas se perdre en route, et emprunter les bonnes rues, ruelles, passage étroits. Et ca, ces chemins sinueux au sein de la capitale qu'était Legacy, Luca les connaissait pas coeur. N'était-ce pas là le rôle de la meilleure éclaireuse de toute la section militaire? !

Elle marche d'un pas rapide et ne prête pas attention à ceux qui sont sur son chemin. Non, la rouquine est bien trop préoccupée par ce qu'elle a entendu hier soir à sa tablée. Des mots, des phrases, des rumeurs quant à sa propre mère. Une défunte qu'elle n'avait pas en grace pour la lacheté de son acte final. Un suicide, putride, immonde, qui avait laissé sa famille en morceau. Son père dans un état catatonique. Elle, elle l'avait décroché, elle l'avait méprisé la maternelle. Comment avait-elle pu faire ça à son petit frère, à sa grande soeur, à Caleb, ce père qui avait tant sacrifié pour qu'ils en viennent à une vie correcte. Et voilà que désormais des rumeurs couraient dans le campement militaire que la mère en question avait eut une quelconque relation hors mariage avec un homme bien secret et protéger par une position qui semblait importante. Qui pouvait être cette ordure? Etait-ce la vérité? Luca fulminait et n'avait quasiment pas fermé l'oeil de la nuit. Quel connard avait bien pu faire partir ses rumeurs quant à sa mère. Et puis même si c'était vrai, quand bien même l'estime que Luca avait pour la défunte, n'auraient-ils pas pu garder pour eux cet infâme secret? Si celui ci arrivait aux oreilles de son père, de son frère, soyez sur que la belle retrouvera celui qui a ouvert sa grande gueule et s'occupera en personne de lui trancher la langue.

Elle monte les marches du perron de la résidence Hewett deux à deux et vient cogner à la porte. Sa soeur était mariée à un mec important, soit disant, mais elle le détestait, lui aussi car il lui avait piqué la seule personne feminine importante à ses côtés, Beccah. Les deux étaient si semblables qu'on les avait souvent pris pour des jumelles. Elles avaient grandis ensemble, inséparables, liée par une complicité à toute épreuve. Bref, elle cogne mais la maisonnée est si grande qu'arriver à la porte semble un parcours du combattant. Impatiente alors, la rousse rentre comme dans un moulin. Elle ouvre, fais comme chez elle.

" Beccah, bordel t'en met du temps à ouvrir là, t'es où !?"
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gestionnaire
Messages : 49
Date d'inscription : 09/11/2017
GIF :
Ven 17 Nov - 15:22
Quand on donne sa langue au chat
Beccah n'avait pas encore été mise au courant de la situation au camp militaire. Elle, elle avait gardé le silence, comme on le lui avait obligé par marchandage, et elle était certaine que son mari aussi, taisant toute la vérité quant à la mémoire de sa mère. Il fallait dire qu'il ne voulait pas que tout lui retombe dessus, alors il était plus que prudent sur ce qui pouvait bien se tramer dans son dos. Il avait caché les dossiers, et désormais, même Beccah ne savait pas où, pour lui éviter des ennuis au cas-où son beau-père n'aie subitement envie de s'en prendre à elle. Même si de son côté elle n'éprouvait pas de sentiments amoureux à son égard, lui, en avait eu, et ils se respectaient assez pour ne pas se marcher dans les pattes et risquer la vie l'un de l'autre. Malheureusement, il arrivait pour la jeune rousse de ne pas avoir envie de le voir, et dans ces cas-là, elle en arrivait à le détester autant que sa sœur le faisait. Non, elle n'ignorait pas ce sentiment, elle l'avait bien compris le jour où elle avait annoncé son mariage. Leur complicité leur permettait de rapidement percer à jour l'une ou l'autre, une raison pour laquelle il arrivait à l'aînée de s'éloigner de sa sœur quand elle avait envie de craquer sur un tel sujet. D'ailleurs, cela faisait quelques jours qu'elle ne s'étaient pas vu. Peu, mais cela suffisait à la jeune femme d'avoir ce sentiment de manque, et de se sentir coupable de ne pas prendre de nouvelles. Ainsi, quand elle aurait terminé son travail, elle irait sûrement lui rendre visite, puis passer faire un coucou à son père, lui offrant sûrement un peu de ses rations de nourriture en gage d'amour. Du moment que sa famille ne manquait de rien, c'était parfait. « Je vais travailler, mon ange. » Beccah pesta et éloigna d'un vif geste son mari qui avait bien envie de renouer les liens entre eux, ce qui l'empêcha de venir poser maladroitement ses lèvres sur sa joue. Elle n'avait pas décidé de dormir avec lui parce qu'elle avait envie de quoi que ce soit, bien au contraire, c'était seulement pour ne pas attraper froid dans la nuit et réduire la consommation d'aliments chauds, ou d'autres outils censés réchauffer l'atmosphère. Elle attendit donc qu'il quitte la maison pour se rendormir, réveillée à peine une heure après par un tambourinement à la porte. Grognant, la jeune femme enfouit sa tête sous son oreiller en pensant que c'était Kenett qui était revenu, mais l'insistance des coups lui fit bien comprendre qu'il lui faudrait se lever. Alors, elle se retourna et ouvrit un œil, sursautant quand elle entendit la porte s'ouvrir à la volée. Son cœur s'accéléra, de peur que ce ne soit les autorités qui viennent l'arrêter, mais non, la voix de sa sœur résonna, la rassurant. Elle poussa donc un long soupir de soulagement et quitta les couvertures pour enfiler la première combinaison qui lui passait sous la maison, et hurla à son tour. « Dans le pieu ! J'arrive. » Elle passa une main dans ses cheveux pour les attacher en une queue de cheval haute et descendit les escaliers quatre à quatre, poussant un bâillement. Elle aurait dû se réveiller quelques minutes plus tard pour aller travailler, de toute façon. En arrivant en bas, elle ferma la porte d'entrée et observa sa sœur, sourcils froncés. Elle était inquiète, pourquoi venait-elle lui rendre visite à une heure pareille ? Et comment pouvait-elle être aussi en forme. Mais il y avait autre chose sur son visage, comme un nuage de doute. Beccah l'invita au salon d'un pas lent, commençant la conversation. « Bon, qu'est-ce qu'il y a ? Tu pouvais pas attendre ce soir ? Tu vas être en retard au travail et moi aussi. T'as de la chance que Ken soit parti plus tôt, il t'aurait hurlé dessus pour l'avoir réveillé aussi brusquement. » Certes, cela ne la dérangeait pas d'arriver en retard, mais elle était certaine que sa sœur, aussi acharnée de travail que leur père, ne s'en remettrait pas.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice - Éclaireuse
Messages : 118
Date d'inscription : 09/11/2017
Sam 18 Nov - 9:33

Secrets amers.
Beccah feat Luca.
⋅ ◆ ◈ ⟐ ◈ ◆ ⋅
Quand Luca vit sa soeur descendre à moitié endormis, et se souvient des lointains jours de grace matinée que sa vie chez ses parents lui avait offert. Adieu ces beaux jours, désormais le réveil se faisait avec le soleil et la musculation. Deux à trois tours de campement pour en plus vous mettre en jambe, un café au goût douteux, et la journée pouvait commencée.
Quand sa soeur lui fit par de l'heure tardive à laquelle elle arrivait, machinalement Luca portait son regard à la vieille montre qu'ornait son poignet. Étrangement, l'heure était quelque chose que les humains n'avaient pas réussis à éradiquer avec la fin du monde alors que Luca l'aurait bien souhaité.

"T'inquiète, j'ai fais des heures supp' hier, j'peux prendre une matinée sans soucis, ces sales bêtes de loups peuvent bien m'attendre un peu."

Suivant sa soeur dans la grande Résidence Hewett, Luca ne pouvait pas s'empêcher de ressentir du dégoût et du mépris pour son beau frère. Sérieusement y'avait des mecs qui vivaient aussi bien alors qu'elle et sa famille avait trimé toute une vie pour s'en sortir? Elle était où la justice sur Legacy? Une envie de lacher un gros mollard sur le manteau de Sieur Hewett lui montait à la tête, mais devant le regard inquisiteur de sa soeur, la rouquine se retint.
Le Luxe s'était définitivement mieux que la terre et la boue! S'effondrant dans le sofa familial, elle se devait d'avouer qu'au moins, les canapés, ça c'etait cool.

" Faut que j'te parle. Apparemment maman se faisait sauter par un autre. Pas que j'en ai quelque chose à foutre, tu sais que j'la porte pas dans mon coeur grande soeur, mais pour P'pa et notre petit frère, j'trouve ça moyen que les rumeurs aillent de si bon cours. Toi qu'est chez les intellos,  tu sais pas qui aurait pu lacher ça aux chiens de militaires? Histoire que j lui face avaler ses dents...?"

Si une chose différenciait bien Luca de sa soeur, c'était son franc parler. Les deux étaient le portrait de leur mère et n'avaient que peu de différence physiquement, et pourtant, dans le caractère et l'attitude, l'une était le feu, l'autre était la douceur et la glace!
Se redressant sur les coudes, Luca fixe alors son ainé avec un regard insistant.

"Allez, me dit pas que t'en savais rien, vous les politiques vous êtes toujours au courant de tout. M'sieur Hewett ne t'en a pas parlé peut être?"
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gestionnaire
Messages : 49
Date d'inscription : 09/11/2017
GIF :
Sam 18 Nov - 11:40
Quand on donne sa langue au chat
Beccah ne dit rien, mais elle n'en pensait pas moins. Oui, ces loups mérités d'être traqués, mais elle ne comprenait pas pourquoi sa sœur mettait ainsi autant sa vie en danger. Elle ne comprenait pas non plus comment sa sœur faisait pour travailler autant. Elle, elle avait toujours fait le minimum de ce qu'on lui demandait, parce qu'elle détestait devoir mettre la main à la pâte. Plonger ses ongles dans un évier de cuisine était déjà assez dégoûtant, alors devoir tuer des loups et être en contact permanent avec eux, c'était hors de question. L'avantage à ce que sa sœur soit là avec la volonté de prendre une matinée de repos, était qu'elles allaient pouvoir papoter sans la présence de Kenett, et Beccah aurait une bonne raison d'arriver en retard au travail. Soupirant, elle s'installa, laissant sa sœur faire de même. Ici, elle était comme chez elle, et elle la laissait profiter du confort auquel elle avait le droit. Peut-être pourrait-elle négocier pour obtenir un canapé à offrir à Luca, en récompense de son travail acharné pour que la société se sente en sécurité. Elle se promit d'en parler plus tard à son mari, et se concentra sur Luc', qui était visiblement déjà trop pleine d'énergie. Dès que les premiers mots franchirent ses lèvres, Beccah blêmit, avant de se lever et de gagner la cuisine, continuant d'écouter. Elle commença à préparer du café, dos à la rouquine, tentant de garder un masque d'impassibilité, mais c'était dur. Elle aurait pu tout supporter, mais ça, c'était le pire. Elle pouvait bien faire croire qu'elle avait pâli parce qu'elle tenait à sa mère et que croire ça était affreux pour elle, mais la vérité était toute autre. Elle coupa deux tranches de pain ensuite et prit les tasses pleines de café pour venir les poser sur la table en face du canapé. Elle s'installa ensuite à côté de sa sœur, son cerveau réfléchissant à toute vitesse. « J'en sais rien, Luca. Et ça n'a plus d'importance aujourd'hui. » Elle ne pouvait pas dire un plus gros mensonge que celui-ci. Mais voir sa sœur étriper son beau-père était bien la dernière de ses volontés. Elles n'étaient pas encore en sécurité, pas tout à fait. Prenant une gorgée de café, elle soupire en voyant sa sœur ne pas la lâcher une seconde de ses grands yeux bleus. Elle était le parfait souvenir d'une mère qui n'était plus là. Triste pensée. Elle ne dit toujours rien, mettant un morceau de sa tranche de pain dans sa bouche pour le mastiquer, haussant les épaules, histoire d'avoir encore un peu de temps pour réfléchir. « Je sais que tu n'aimais pas maman autant que moi mais ce n'est pas une raison pour croire un pauvre crétin. C'est sûrement quelqu'un qui détestait maman et qui a envie de s'amuser un peu. » Elle lance un sourire gêné et pose une main sur l'épaule de sa sœur d'un geste tendre, comme toujours. « J'en parlerais avec Ken, et s'il faut je viendrais voir votre chef pour en discuter. Qui a bien pu te dire ça ? Il faut que tu me le dises, il est sûrement ma seule chance de trouver. » Elle ne savait pas ce qu'elle ferait quand elle l'aurait en face d'elle, mais elle était certaine de pouvoir le manipuler assez pour qu'il ne s'en prenne plus à la mémoire de leur mère. Elle continue de manger et de boire un peu, soupirant, fatiguée des événements qu'elle cachait depuis des années. « De toute façon c'est mon boulot, hein ? » ajoute-t-elle en riant, espérant détendre un peu l'atmosphère.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice - Éclaireuse
Messages : 118
Date d'inscription : 09/11/2017
Ven 24 Nov - 19:21

Secrets amers.
Beccah feat Luca.
⋅ ◆ ◈ ⟐ ◈ ◆ ⋅
Vérité? Mensonge? Où pouvait bien être la limite dans les paroles que lui délivrait sa très chère grande soeur. A mesure que celle-ci s'exprimait, Luca ne pouvait s'empêcher de ressentir une émotion étrange. De l'omission peut être? Beccah était - elle capable de mentir à sa soeur, ou pire encore, de lui cacher la vérité? Luca se redresse sur les coudes alors que maintenant, Beccah parle de son mari. Sérieusement? Son mari être utile? Luca eut un rire cynique. Ce vieil incapable de politique qu'était monsieur Hewett n'allait sûrement qu'empirer la situation. Non, Luca souhaitait juste savoir les pensées profondes de sa soeur, et non demander quelconque aide.
Ce ne fut qu'à sa dernière phrase que Luca se redressa, assise, les mains jointes sur les genoux.

" Ton boulot hein?"

Elle observait sa soeur, quel secret lui cachait elle ? Sa façon d'être, de faire, elle connaissait chacun de leur sens à ces gestes, à ces rictus. Beccah n'était pas honnête. Non. Clairement pas. Luca s'arrêta de sourire, elle plongea ses yeux dans ceux de son ainé. Bien! Si Beccah ne voulait pas parler, c'était pour une raison et Luca devait s'en faire une, et après un silence qui n'en finit pas, elle prit le mug de café dans la main et le porta à sa bouche pour en avaler une gorgée après avoir souffler dessus.

" Le café des riches est vraiment meilleur que ce jus de chaussette qu'on nous sert au camp."

Luca se levait alors soudainement et s'approchait de la fenêtre mug en main.  Elle observait la vue, l'horizon. Le quartier des Hewett était plus calme, plus reculé des autres habitations banales, ou pittoresque. Vraiment, tout d'un endroit "parfait". Luca bu une nouvelle gorgée et s'approcha de nouveau de sa soeur, plantant ses yeux bleus dans ceux noisettes de celle-ci.

" Tout va bien sinon? Tu vas bien ?"

Buvant de nouveau, ses yeux observaient chaque mouvements de sa soeur, chaque réactions, chaque éclats. Tel était son métier, observer pour mieux éclairer l'obscurité. Observer pour voir le vrai du faux. Jusqu'où sa soeur était - elle capable d'aller pour garder Luca dans le secret?
Intérieurement, elle n'arrêtait pas de se poser la question...
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gestionnaire
Messages : 49
Date d'inscription : 09/11/2017
GIF :
Sam 25 Nov - 16:02
Quand on donne sa langue au chat
Beccah pinça les lèvres, baissa les yeux un instant sur son café. Elle savait qu'elle aurait mieux fait de se taire, de ne pas dire que ce n'était qu'une histoire de travail. Derrière, l'enjeu était beaucoup plus important que ça et elle le savait. Elle ne voulait pas vexer sa sœur, et pourtant, en la voyant se relever ainsi, elle en avait bien l'impression. Il leur arrivait de ne pas être d'accord sur beaucoup de sujets, mais d'habitude, l'aînée ne relevait pas. Elle se moquait bien de tous ces petits détails pouvant les différencier. C'était même mieux pour elles deux, mais ce matin, c'était bien plus compliqué qu'une embrouille habituelle. Elle continua alors à prendre mon petit déjeuner, silencieuse. Même si elle fulminait à l'idée que ce soit remonté à l'oreille de quelqu'un, elle ne le montrait pas. Elle n'avait pas le droit. Heureusement que Kenett n'avait pas été là pour entendre tout ça. Elle grimaça à la nouvelle remarque de sa sœur et poussa un soupir discret mais exaspéré. « Tu veux que je t'en donne un peu ? J'en ai d'avance. » propose-t-elle finalement pour détendre l'atmosphère, soucieuse d'offrir un peu plus de confort à sa sœur. Finalement, celle-ci revient et pose une autre question, qui fait lever un sourcil à Beccah. Elle savait que sa sœur essayait de comprendre son silence, elle voyait cette pointe de curiosité dans ses yeux, et surtout, ce changement de sujet n'était pas banal. La rousse avala alors le reste de sa tasse et engloutit nerveusement le pain dans sa bouche à la recherche d'un mensonge pour noyer le poisson. Finalement, elle trouva une pointe de vérité à dévoiler et laissa ses épaules s'affaisser, observant la maison autour d'elles. « Je t'avoue que je m'ennuie un peu dans ma petite vie tranquille. » Elle lâche un petit sourire amusé, apprécie un instant le silence de la bâtisse. Elle mettait beaucoup moins les pieds dehors que sa sœur, à cause de la poussière qui régnait à l'extérieur, menaçant de salir sa chevelure qu'elle s'embêtait à garder propre malgré les conditions déplorables du monde sur lequel ils vivaient. Plantant finalement son regard dans celui de sa sœur, elle commença à taper nerveusement ses ongles contre le verre de la tasse. « Je sais ce que tu as envie de me faire dire, que Kenett est un crétin et tu n'as pas tort. » Elle hausse les épaules, rigole un coup avant de poser un peu plus son dos contre le dossier de l'assise. « Il me réclame un bébé... » Elle prononce ce mot sur le ton du dégoût. « Mais je sais qu'il n'a pas besoin de moi pour les faire. Remarque, ça m'arrange, comme ça j'ai un peu la paix. » Et encore, il lui arrivait de la réveiller en pleine nuit quand il rentrait, ayant consommé sûrement un peu trop de vin. Alors, elle l'ignorait, ou changeait de chambre en s'enfermant dans la seconde de l'étage. L'amour rendait con, l'amour n'était qu'une futilité qu'elle ne comprenait pas, d'ailleurs, et c'était loin d'être un secret. « Bon, et toi alors, côté amour tout ça ? Je t'en prie dis-moi que tu as une vie plus mouvementée que la mienne ! Et papa, ça va lui ? » Elle fait semblant de se lamenter, mais pose ses coudes sur la table pour poser son visage dans le creux de ses mains et observer longuement sa sœur, curieuse de savoir ce qu'elle avait à dire, priant pour qu'elle ne revienne pas sur un sujet la concernant ensuite.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice - Éclaireuse
Messages : 118
Date d'inscription : 09/11/2017
Dim 26 Nov - 23:35

Secrets amers.
Beccah feat Luca.
⋅ ◆ ◈ ⟐ ◈ ◆ ⋅
Luca sentait la gêne envahir sa soeur et immédiatement un sentiment de culpabilité l'envahit. Le travail au sein du gouvernement devait être un véritable bordel, qui sait ce qu'il se cachait réellement la dessous. Les mensonges, les complots, toute cette connerie que Luca ne pouvait imaginer, sa soeur baignait de son plein gré dedans, et si elle savait quelque chose, Luca préférait de loin l'en protéger que l'y noyer.Se radoucissant, elle sourit quand sa soeur lui annonça que son beau frère voulait un enfant de celle-ci.

"Le pauvre, il va attendre!"

C'était étonnant à quelle vitesse Luca passait d'un sentiment à un autre avec sa grande soeur. Colère, amour, regret. Tout ça l'habitait si facilement quand il s'agissait de sa famille. Elle voulait juste les protéger, protéger l'innocence de Jared et des autres, bref, elle n'avait au fond, rien, pas une once de colère à l'encontre de sa sœur quand bien même celle ci lui cachait la vérité quant aux rumeurs sur leur mère.

« Bon, et toi alors, côté amour tout ça ? Je t'en prie dis-moi que tu as une vie plus mouvementée que la mienne ! Et papa, ça va lui ? »

Ses yeux se relevèrent vers sa soeur un peu trop vite. Sérieux !? Ce genre de questions maintenant? Luca se mit alors à réfléchir.... Avait-elle oublié de dire à sa soeur que Rysroon l'avait quitté y'a quelques mois?!
Beccah n'avait croisé que très peu de fois son ancien petit copain, et Luca n'était pas du genre à s'étaler quant à sa relation avec lui auprès de sa soeur, mais tout de même, oublier de mentionner ce genre de détails à sa soeur... Posant une main sur son front pour prevenir de la futur migraine à venir, Luca se rassit sur le divan, mais cette fois, dans une position plus..."sérieuse".

" J'ai oublié de t'annoncer que Rys' m'avait quitté. Mais je te vois venir!
Calme toi! Tout va bien, enfin... Je crois, j'sais pas, j'y pense pas. J'me donne à fond dans le taf, les repérages. J'veux vraiment trouver une source d'eau dans ces souterrains alors je ne lâcherai rien tant que j'ai pas trouvé.
Donc l'amour, bah, j'oublie ce que c'est. J'ai pas trop envie d'en parler, j'imagine que toute façon, une véritable relation c'est juste une idyle ... Regarde... Si maman trompait vraiment papa... Imagine si il l’apprenait.
Faut le protéger de ça Beccah. Il tiendrait pas. J'l'ai pas vu depuis longtemps mais vraiment, connaissant papa... Il ... Il supporterait pas ce genre de rumeurs...


Croisant les mains sur ses genoux, Luca est devenu calme, presque trop. Ca ne lui arrive pourtant que rarement mais là, le sujet ne permettait pas de rire, de glousser ou de faire des blagues tendancieuses. Non, il s'agissait d'elle, de sa vie, de son père, de sa famille, de Jared aussi..
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on donne sa langue au chat ~ Ft. Beccah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Donnez votre langue au chat !!!
» → INTERVIEW DE MCNEWS - quand il donne la parole
» Car un chat, quand il est cat, retombe sur ses pattes (05/10, 13h05)
» quand le chat est là, les faucheuses dansent (pv Felyn)
» Quand le chat n'est pas là... [Lucius]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alpha Legacy :: Legacy :: Partie Nord :: Les habitations :: Résidence Hewett-
Sauter vers: