Snakes don't shed their skin so easily.

 :: Personnages :: Présentations :: Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Beccah Hewett
Gestionnaire
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2017
GIF :
Jeu 9 Nov - 19:37
Beccah Harrison Hewett


•• Informations globales
NOM: Harrison (nom de jeune fille)
Hewett (nom après mariage)
PRENOM: Beccah
AGE : 23 ans
SEXE: Féminin
hétérosexuelle
mariée
associée politique (gestionnaire)
Madelaine Petsch

•• Description physique
Beccah est une jeune femme d'un mètre soixante-sept de grâce, que sa posture droite et fière met en avant pour honorer son rang dans cette société qui n'a pas toujours été tendre avec elle. Oui, elle tient à son apparence plus que tout, et ce, jusqu'au bout des ongles. Elle serait incapable de se passer de ce petit confort acquis au fil des années. Elle possède une chevelure de feu dont elle partage la couleur avec sa sœur, héritage d'une mère aujourd'hui disparue, significative d'origines irlandaises lointaines. Elle tient son regard brun et intense de son père, un regard capable de vous envoûter autant que de vous terrifier. Ses lèvres sont pulpeuses, et nul n'oserait toucher de peur de se faire empoisonner. Elle arbore une silhouette fine et féminine sur laquelle on pose souvent son regard tandis que le sien ne vous remarque même pas, indifférent aux coups d'oeil que vous pouvez lui jeter.


•• Caractère

Ambitieuse - Protectrice - Altruiste - Modeste - Calme
Ambitieuse, elle a pour but d'atteindre des sommets, surtout dans la politique et dans le gouvernement. Si elle veut aller loin, elle n'hésitera pas à manipuler et à mentir pour parvenir à ses fins. En effet, elle pourrait atteindre le haut du classement si elle travaillait un peu plus, mais malheureusement, elle n'a pas hérité du caractère bosseur de son père. C'est le genre de fille qui refuse de se salir les mains, au sens propre comme au sens figuré. Oui, elle est plutôt passive en apparence, mais au fond, elle sait que c'est en étant patient et discret dans ce domaine que l'on réussit le mieux. Une ambition qui s'est réveillée à la mort de sa mère, et avec laquelle elle espère rendre fière son père. Car tout ce qu'elle entreprend, c'est par altruisme pour sa famille. Elle estime qu'ils en ont assez bavé et est assez protectrice avec eux. Si elle peut piquer un peu d'argent à son mari pour le donner à son père, elle le fera sans aucun hésitation. Elle tient à tout prix à lui rendre tout l'amour qu'il a pour elle et sa sœur, voulant rattraper le temps perdu. La protection qu'elle leur accorde la met pourtant en danger car, dans sa quête, elle oublie souvent de se protéger ou même de leur demander leur avis. Calme, elle ne s'énervera jamais, même si on essaie de la pousser à bout. C'est sûrement ce qui la différencie le plus de sa sœur au tempérament de feu.

•• Histoire
Un 27 février, une petite fille naquit en premier dans la famille Harrison, suivie une année plus tard d'une autre sœur, et enfin, d'un frère. Leur enfance a été particulièrement difficile, mais elle a survécu à tout ce qu'ils avaient pu traverser. Un père absent, passant plus de temps au travail qu'à la maison, et une mère aimante, mais qui ne pouvait pas pallier au manque du second parent. Des conditions de vie que Beccah n'appréciait pas forcément, mais elle taisait son avis. Elle comprenait à quel point ses parents étaient investis pour leur offrir à elle et sa petite sœur un certain confort, et plus tard, à leur petit frère. C'était un exploit de manger tous les jours, et malgré ça, l'adolescente ne ressentait pas cette envie de travailler autant que ses parents pour s'en sortir. Rien que de se salir les mains avec de la terre la mettait mal à l'aise. Un comportement qui pouvait donc agacer sa famille, mais cela ne l'a pas aidé à changer. On avait beau la forcer, elle trouvait toujours des subterfuges pour ne pas le faire.
A l'école, elle faisait les efforts minimums, et ce, malgré les nombreux les avertissements reçus. Elle ne s'intéressait pas aux loups, ni à la survie sur cette terre. Pour elle, il devait y avoir autre chose. Quand elle voyait des vidéos de l'ancien monde, elle prenait conscience du chemin qu'avec pris l'humanité. Un chemin où l'espoir n'était plus permis, puisqu'ils avaient tout perdu. Elle aurait voulu découvrir ces paysages verdoyants, elle aurait voulu voir tout ça de ses propres yeux, être dans ce monde où elle aurait pu être artiste, où elle aurait pu courir dans une pelouse fraîche, mettre des fleurs dans ses cheveux. Malheureusement, ce n'était pas possible, et ce fut également ce qui la rendit d'autant plus rêveuse et la fit décrocher du monde réel. A quoi bon ? Pour elle, ce monde était perdu, les ressources nécessaires à la survis disparaissaient bien trop vite, les menant à leur perte. Alors oui, au lieu d'écouter en cours, au lieu de faire les efforts pour que ce monde s'améliore, elle avait décidé de baisser les bras et de vivre au jour le jour, sans se définir un avenir viable. Une volonté qu'elle ne cachait à personne, et encore moins à sa mère à qui elle en parlait régulièrement, lorsqu'elles préparaient le repas pour la famille, qui allait rentrer du travail et de l'école. Elle ne pouvait pas s'empêcher de s'extasier sur la beauté de la Terre, d'essayer d'imaginer ce qu'elle pourrait être devenue aujourd'hui, des plantes que l'on pourrait encore y trouver et peut-être ramener sur cette planète hostile pour que celle-ci devienne enfin appréciable. Sa mère ne disait rien, elle souriait, laissant sa fille rêver et grandir avec ses rêves. Mais vint un jour où il fut nécessaire de briser les rêves de l'enfant. Elle avait douze ans, et elle devait déjà choisir quoi faire plus tard. Sa mère lui proposait alors de devenir botaniste, pour qu'elle puisse enfin toucher à cette nature et lui permettre de la faire revivre, et de pouvoir avoir la fierté de dire que c'était elle qui avait créé tout ça. Beccah accepta cette idée et s'intéressa alors à ce domaine, mais malheureusement, les cours ne lui plaisaient toujours pas, encore moins les travaux pratiques, où il fallait plonger ses mains dans la terre. A seize ans, elle comprit pourtant, et enfin, qu'il était temps de prendre ses responsabilités. Elle s'appliqua un peu plus sur le travail qu'il y avait à fournir à l'école, sans pour autant atteindre des sommets. En amitié, elle n'avait pas à se plaindre. Elle avait de bons amis, seulement deux, mais sur qui elle pouvait compter. Reese et Lola étaient des personnes loyales, même si elles avaient un caractère bien différent de la rousse. En revanche, en amour, elle ne trouvait pas chaussure à son pied. Elle essayait de s'intéresser à ces sentiments qui animaient les autres adolescents de son âge, mais elle ne comprenait pas. Oui, il fallait repeupler la terre, il fallait trouver des mères porteuses mais à quoi cela pouvait bien servir de s'engager réellement ? Elle tenta, en vain, de tomber amoureuse d'un garçon qui lui plaisait réellement mais n'y parvint pas, trop focalisée sur sa première idée : l'amour ne peut pas exister. Le seul amour qu'elle pensait vrai était celui de sa famille. Sa complicité avec sa fratrie en était la preuve, et elle pensa bien vite que c'était pour eux, aussi, qu'elle devait travailler, ainsi que pour leur père. Elle ne lui parlait pas énormément, mais elle faisait tout pour qu'il remarque qu'elle l'aime. Que ce soit en ramenant de son école des spécimens de plantes rares qui auraient du rester là-bas, ou des produits qu'elle disait avoir emprunté pour améliorer la pousse des légumes qui s'avérait laborieuse.
A dix-sept ans, on lui promet un poste de botaniste qu'elle accepte donc, afin de faire plaisir à sa famille, et de pouvoir vivre sans être bannie par la société pour avoir complètement ignoré la loi qui imposait de travailler à tout être vivant. Mais alors qu'elle commençait son job, lorsqu'elle rentrait à la maison pour aider sa mère, celle-ci changeait de comportement. Elle ne lui imposait plus de l'aider en cuisine, elle lui ordonnait presque de ne pas entrer dans cette pièce qui était sienne, et pourtant construite par les mains de son père. Pire que ça, elle semblait la repousser et de moins en moins chercher à entretenir une conversation avec sa fille, comme si un secret la liait et qu'elle était sur le point de lui avouer à chaque minute passée ensemble. Excédée par ce comportement, Beccah s'éloigna alors de sa mère, ne lui adressant presque plus un seul mot.
Quelques jours après ses dix-huit, on la convoque sur le lieu de travail de sa sœur, chez les militaires, l'un d'entre eux l'accompagnant tout au long du chemin après l'avoir arrachée à son travail, la soulageant d'un poids qu'il n'imaginait même pas. Elle tentait sur la route de comprendre pourquoi, mais il ne dit pas un mot, laissant ainsi, à leur arrivée sous la tente, le grand chef leur expliquer la situation. Leur mère, pendue. Ce dernier mot résonnait dans sa tête, l'empêchant de réfléchir clairement. Elle était certaine que cette distance instaurée entre elles était la volonté de sa mère pour qu'elle puisse prévoir cette mort sans que cette fille n'en souffre. Mais au fond, son cœur n'était qu'un gouffre géant. Voir son corps, sans vie, la dégoûtait mais la animait d'une haine qui jamais ne l'avait rongée jusqu'alors. Une haine qui la poussa à accuser celui même qui leur avait annoncé froidement la nouvelle d'en être la cause. Une haine qui l'obligea à quitter la tente pour ne pas assister à la réaction de sa sœur quand elle découvrit les faits. Tout ça, pour trouver un coin de la nature hors de la ville où elle pouvait enfin pleurer et hurler ses maux, sans avoir à se faire prier. Quand elle rentra, elle fut pourtant obligée d'assister aux funérailles, et s'obligea à venir au moins une fois par semaine pour honorer la mémoire de sa mère. Mais autre chose l'animait alors, quand elle était seule dans cette grande église. Elle se souvenait des sourires de sa mère et des rires qu'elle lui lançait quand elles s'imaginaient reines du monde, capable de faire renaître un bonheur jamais trouvé, capables de raisonner toute une cité. Une ambition, qui avait toujours été là et que pourtant, elle avait tut. Peut-être était-ce la présence nouvelle de ce jeune homme dans l'église qui la poussa à avoir cette ambition, elle l'ignorait. Car, elle ne savait pas qui il était, mais il avait finit par revenir toutes les semaines sur le même créneau qu'elle pour prier ensemble. Curieuse qu'on s'intéresse ainsi à ses peines, elle n'hésita pas à lui demander pourquoi il était là, qui il était pour oser se recueillir avec elle. Quand elle sut qu'il était un fils de sénateur promis au même rang, son cœur s'emballa. Enfin, elle avait l'espoir de pouvoir refaire ce monde. Elle le laissa alors petit à petit se rapprocher d'elle, et joua la comédie sur ses sentiments pour qu'il puisse un jour, craquer véritablement pour elle. Honorer sa mère lui devint beaucoup plus facile, et bientôt, son chagrin disparut tout entier de son âme. Elle avait trouvé un nouvel allié pour qui elle était capable de ressentir un semblant d'affection. Un an plus tard, elle prit alors la décision de quitter le domicile familial pour aller vivre chez celui qui était, sur le papier, son petit ami. De tout façon, elle avait un travail, et son poste lui permettrait de payer avec lui un petit logement, mais elle n'oublierait pas de venir visiter sa famille régulièrement. Enfin, quand elle passa les vingt ans, elle estima qu'il fallait passer à la vitesse supérieure avec cet homme promu à un bel avenir. Elle lui proposa alors un mariage, pour ensuite lui donner l'envie de pousser son père à lui donner ce poste de Sénateur tant désiré. Il accepta alors les deux propositions, et quelques moins plus tard, il était sénateur, et marié à une jeune femme qu'il aimait profondément. Malheureusement, leurs liens s'étiolèrent peu à peu après cette union. Beccah refusait de faire ses devoirs de femmes, et commençait à l'inciter à des actions qui n'étaient pas dans sa nature. Peu à peu, elle s'introduisit dans son travail de sénateur et prit part aux décisions qu'il devait prendre. Un jour, le père de ce mari, excédé, obligea son fils à venir dans son bureau pour lui parler seul à seul. Ce jour-là, Beccah resta dans le bureau de son homme, et trouva étrange que les placards soient tous fermés à clé, alors qu'il lui faisait tant confiance. Elle en ouvrit un grâce à cette broche qu'il lui avait offert, et découvrit alors des dossiers qu'elle ne devait pas voir. Elle voulait seulement savoir ce qu'il cachait, peut-être des projets de lois ou autre, et tomba étrangement sur un dossier concernant sa mère. Le cœur lourd, la jeune femme commença à lire les pages et détailler les photos, jusqu'à ce que la porte ne s'ouvre sur celui qui partageait sa vie. Celui qui lui avait menti, qui était entré dans l'église dans l'espoir de la séduire, de cacher cette affaire de suicide. De maquiller, même, les circonstances exactes de la mort de sa mère. Elle comprend alors qu'ils se sont tous les deux manipulé, et n'hésite pas à le lui faire comprendre, à cracher son venin. Mais impossible de briser ce mariage. Elle propose alors que leur relation ne fonctionne plus que sur des marchés, et il n'hésita pas à lui en proposer un. Si elle gardait le silence auprès de sa famille sur cette affaire, il lui promettrait d'avoir un œil sur les affaires du gouvernement et de mettre tous les moyens nécessaires en oeuvre pour offrir à sa famille de meilleurs conditions de vie. Elle accepta, estimant que leur bonheur ne devait pas être souillé pour si peu. Depuis, elle garde le secret, mais au fond, elle cherche un moyen de briser ce pacte. Elle veut elle-même être promue dans ce gouvernement, et reprendre les droits qui lui reviennent sur sa relation de couple, et quand elle aura assez de pouvoir pour que personne ne s'oppose à elle, elle fera éclater la vérité.


En savoir plus sur le joueur

♦️ Pseudo : Chataigna ♦️ Âge : 20 ans ♦️ Sexe : féminin ♦️ Comment tu nous a trouvés : dc de Orwen ♥️
♦️ La raison de ton inscription : Jevouém
♦️ Des idées ou des améliorations : Plus de cœurs ♥️
♦️ Le mot de la fin : Je vous offrirais bientôt un bouquet de fraises, quand on pourra enfin les cultiver (a)

Code ©️i don't care

Revenir en haut Aller en bas
Elias N. Curtis
Chasseur
avatar
Messages : 101
Date d'inscription : 24/08/2017
Jeu 9 Nov - 20:47
Rebienvenue Orwen !!! Me tarde de voir ton nouveau perso ;)
Revenir en haut Aller en bas
Gamon
Fondatrice - GX-222
avatar
Messages : 641
Date d'inscription : 31/07/2017
Age : 32
Localisation : Grotte gelée
GIF : xxxx
Jeu 9 Nov - 21:26
Bienvenue ma soeur coeur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Orwen Oakens
Scientifique
avatar
Messages : 342
Date d'inscription : 07/09/2017
GIF :
Jeu 9 Nov - 21:27
Merci Elias, je pense que tu ne seras pas déçu ! xD

On va tout de foncer entre soeurs. Merci et bienvenue à toi aussi, ofc coeur

_________________
I’ll be watching from the center of the hollow moon « I'm-a make a deal with the bad wolf So the bad wolf don’t bite no more.unbreakable »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maddox
MR-100
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/09/2017
Age : 28
GIF :
Jeu 9 Nov - 21:53
Je sens que vous allez faire vieillir avant l'âge, votre vieux père x)
Revenir en haut Aller en bas
Orwen Oakens
Scientifique
avatar
Messages : 342
Date d'inscription : 07/09/2017
GIF :
Ven 10 Nov - 7:25
Mais non, on sera adorable avec lui, promis toplait

_________________
I’ll be watching from the center of the hollow moon « I'm-a make a deal with the bad wolf So the bad wolf don’t bite no more.unbreakable »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gamon
Fondatrice - GX-222
avatar
Messages : 641
Date d'inscription : 31/07/2017
Age : 32
Localisation : Grotte gelée
GIF : xxxx
Ven 10 Nov - 8:40
bwahaha Tremble Péon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gamon
Fondatrice - GX-222
avatar
Messages : 641
Date d'inscription : 31/07/2017
Age : 32
Localisation : Grotte gelée
GIF : xxxx
Dim 12 Nov - 10:35
Re-Bienvenue ma belle oooh
Quel personnage intéressant !! J'adooooooore scil

Félicitation, tu es validé !
Tu peux désormais poster ta fiche de gestion dans la partie Gestion des personnages.
N'oublie pas de recenser ton avatar dans la partie bottin. Tu peux aussi demander un logement dans la demande d'intervention. Je te souhaite un bon jeu parmi nous!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Achat]Skin de chat
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Skin Interface
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» skin d'interface?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alpha Legacy :: Personnages :: Présentations :: Validés-
Sauter vers: